Le gouvernement israélien a autorisé dimanche un contingent de 1.500 Jordaniens à venir travailler dans les hôtels d’Eilat, une station balnéaire sur la Mer Rouge, a informé un communiqué du ministère du Tourisme.

Cette décision a été prise en raison d’une « crise sérieuse » provoquée par une pénurie de main d’œuvre dans l’industrie hôtelière à Eilat.

Les 1.500 Jordaniens retourneront dans leur pays chaque soir une fois leur travail terminé, a ajouté le communiqué.

« Je suis persuadé que cette décision va renforcer la paix entre Israël et la Jordanie, et aider la Jordanie à faire face à un fort taux de chômage dans le sud du pays », a déclaré le ministre du Tourisme Uzi Landau, cité dans le communiqué.

Actuellement, 300 Jordaniens travaillent chaque jour à Eilat, qui compte quelque 12.000 chambres d’hôtel, et dans ses environs, selon le ministère.

Israël et la Jordanie ont signé un accord de paix en 1994.