Cent-cinq anciens généraux, dirigeants de la police et des services de renseignements (Mossad) israéliens ont appelé le Premier ministre Benjamin Netanyahu à lancer une initiative régionale de paix, ont indiqué lundi les médias.

Dans une lettre publique, les signataires pressent Netanyahu de « prendre une initiative diplomatique » régionale en vue de parvenir à la paix avec le Palestiniens sur la base de deux Etats pour deux peuples, a précisé le site d’informations Ynet.

Ils estiment qu’Israël est « suffisamment fort » pour s’engager dans cette voie sans que cela n’implique des « risques pour sa sécurité ».

Le général Amnon Reshef, ancien commandant des unités de blindés, à l’initiative de cette lettre ouverte, a précisé que les signataires étaient « fatigués des combats qui se déroulent régulièrement années après années, au lieu de déployer des efforts réels pour adopter l’initiative saoudienne ».

Il faisait allusion à l’Arabie saoudite, qui a été à l’origine en 2002 d’un plan de paix arabe, qui propose une normalisation des relations entre les pays arabes et Israël, en échange du retrait israélien des territoires occupés depuis 1967.

« Il ne s’agit pas d’une question de gauche ou de droite », ajoute la lettre, en prônant une initiative diplomatique qui ne soit pas « seulement basée sur des négociations bilatérales avec les Palestiniens qui ont échoué encore et encore ». « Nous souhaitons voir une initiative courageuse et un leadership de votre part », ont ajouté les auteurs de la lettre à l’adresse du Premier ministre.

Les négociations avec les Palestiniens parrainées par le secrétaire d’Etat américain John Kerry ont abouti à une impasse et sont totalement gelées depuis avril.