Le groupe terroriste palestinien du Hamas a organisé vendredi dans la bande de Gaza une cérémonie de clôture pour un groupe d’adolescents faisant partie des quelque 120 000 filles et garçons ayant participé cet été aux camps d’entraînement.

La cérémonie, en l’honneur de milliers d’adolescents ayant pris part à cet entraînement militaire dans des camps de Khan Younès dans le sud de l’enclave palestinienne, fait partie de la stratégie du Hamas pour préparer la jeunesse à un éventuel nouveau conflit armé avec Israël.

Agés de 15 à 18 ans, ces combattants en herbe sont formés pendant une semaine à l’utilisation d’armes à feu et aux techniques de combat.

L’entraînement a pour objectif de susciter chez les jeunes une vocation en vue de « la bataille de libération de la Palestine », a affirmé à l’AFP un responsable du Hamas, Achraf Abou Zayed, précisant vouloir « investir dans la nouvelle génération ».

Quelque 120 000 jeunes ont participé aux camps d’entraînement cet été, selon des sources du Hamas au pouvoir à Gaza depuis 2007.

Ces camps organisés chaque été sont très critiqués par des groupes de militants des droits de l’Homme, qui dénoncent une militarisation forcée de la société gazaouie et une atteinte aux droits des enfants.

L’enclave palestinienne de deux millions d’habitants a connu entre 2008 et 2014 trois guerres avec Israël qui lui impose un blocus terrestre, maritime et aérien pour se prémunir d’attaques terroristes du Hamas.