C’est une image emblématique. Celle d’un attentat suicide perpétré en 1997. Un bébé blessé est porté par une membre de la police qui sort d’un café. Le bébé en question a aujourd’hui 18 ans et s’est enrôlé dimanche dans l’armée isrélienne. Et la policière qui l’a secourue était présente pour assister à la cérémonie.

Shani Winter a été légèrement blessée dans l’explosion du café « A propos » qui s’est déroulée en mars 1997 à Tel-Aviv et dans laquelle trois femmes israéliennes d’une trentaine d’années – y compris la mère de Shani, Anat Winter-Rosen – avaient été tuées. Winter a été sauvée parce qu’elle avait été protégée par le corps de sa mère.

L’image d’un policier portant un bébé avec un costume de clown plein de sang – c’était le jour de la fête de Pourim où l’on se déguise – était devenue l’image symbolisant cette attaque terroriste.

Dimanche, la policière, Tsiona Busheri, a accompagné Shani au centre d’admission de l’armée à Tel Hashomer avec son père, sa sœur et grand-mère.

« C’est très émouvant pour moi, très important pour moi ; moi aussi je les ai adoptés, a déclaré Busheri à la Deuxième chaîne. Jamais, je n’oublierai ce jour-là. »

Micky Winter a confié à la Deuxième chaîne qu’il avait d’abord découvert que sa femme et sa fille se trouvaient à l’endroit de l’explosion, après avoir identifié le bébé dans les bras de la policière à la télévision.

Il a fait savoir que pour Shani, il était important de servir dans l’armée avec les jeunes de son âge.

« C’est triste que sa mère ne soit pas là, a-t-il ajouté. Elle aussi aurait été fière. »