Le parquet militaire a présenté jeudi un acte d’accusation contre deux adolescents palestiniens pour une attaque à la bombe incendiaire en décembre dernier au cours de laquelle Ayala Shapira, 11 ans, avait été grièvement blessée.

Les médias israéliens ont rapporté dimanche que l’acte d’accusation incrimine deux habitants de Kfar Azzun – l’adolescent Muhammad Beduan, dont l’âge exact n’a pas été divulgué, et un autre jeune de 16 ans – d’avoir préparé un cocktail Molotov et de l’avoir jeté le 25 décembre sur la voiture de Shapira que son père Avner conduisait sur la route 55, située entre l’implantation de Maale Shomron et l’avant-poste d’El Matan, où vit la famille.

Le père d’Ayala a été légèrement blessé dans l’attaque.

Ses parents ont dit que le cocktail Molotov avait fracassé le pare-brise de la voiture alors qu’ils etaient sur le chemin de retour d’un cours de mathématiques auquel leur fille venait de participer.

Les deux suspects ont avoué leur participation à l’attaque quand ils ont été arrêtés quelques jours plus tard, après une enquête conjointe de l’armée et du Shin Bet.

Les deux adolescents avaient également jeté un mois plus tôt une bombe incendiaire qui avait frappé la voiture de Ruth Shapira, la mère d’Ayala,