Deux explosions se sont produites jeudi dans la bande de Gaza dont l’une a visé le domicile d’un responsable du Fatah du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a indiqué la police du Hamas sans faire état de victimes.

La première attaque à l’explosif a eu lieu avant l’aube dans la partie est de la ville de Gaza devant la maison de Nayef Khweiter, ont précisé des témoins et la police du mouvement terroriste palestinien qui contrôle la bande de Gaza.

Le Fatah, grand rival du Hamas, a condamné cette attaque en soulignant qu’elle pourrait « perturber » la tentative de réconciliation entre les deux principaux mouvements politiques palestiniens.

Une autre explosion, à la voiture piégée, a eu lieu dans le camp de réfugiés de Nuseirat dans le centre de la bande de Gaza, a ajouté la police.

Une enquête a été ouverte pour retrouver les auteurs de ces deux explosions qui n’ont pas été revendiquées, a-t-elle ajouté.

Le Hamas contrôle depuis 2007 la bande de Gaza après avoir pris le dessus sur le Fatah, lors de violents affrontements. Le Fatah est la principale composante de l’Autorité palestinienne qui gère une partie de la Cisjordanie.

La tension entre les deux mouvements est montée d’un cran ces dernières semaines à la suite de coupures d’électricité dans la bande de Gaza et de manifestations anti-Hamas qui ont suivies.

Plusieurs tentatives de réconciliation ont échoué, mais les deux mouvements avec l’autre groupe terroriste palestinien du Jihad islamique, se sont engagés avec d’autres formations à former un gouvernement d’union nationale à la suite de discussions mardi en Russie.