Des soldats de l’armée israélienne ont arrêté dimanche deux Palestiniens qui tentaient d’entrer en Israël depuis la bande de Gaza.

Ces deux hommes qui tentaient apparemment de s’infiltrer ont été localisés au sud de la frontière.

Ils ont été appréhendés et interrogés.

Ils ne transportaient pas d’armes, selon des sources militaires. Aucune information n’a encore filtré sur leurs identités, ou sur le mobile de leur entrée en Israël.

Cette entrée clandestine survient dans un contexte de tensions accrues le long de la frontière.

Roquettes tirées par des terroristes palestiniens de la bande de Gaza vers Israël, le 20 août 2014. Illustration. (Crédit : Albert Sadikov/Flash90)

Roquettes tirées par des terroristes palestiniens de la bande de Gaza vers Israël, le 20 août 2014. Illustration. (Crédit : Albert Sadikov/Flash90)

Dimanche matin, une roquette lancée depuis la bande de Gaza a explosé avant d’entrer sur le territoire de l’Etat juif, a annoncé dimanche soir l’armée, qui a confirmé des tirs de représailles contre un poste frontalier.

Selon l’armée israélienne, les tanks israéliens ont détruit un poste de guet du Hamas dans le centre de la bande de Gaza, deux heures après que les sirènes d’alerte ont été activées pour prévenir les communes israéliennes proches de la frontière de l’arrivée imminente d’une roquette.

« Comme la roquette tirée a mis en danger les citoyens israéliens et violé la souveraineté d’Israël, un char a bombardé et détruit un poste d’observation du Hamas dans le sud de la bande de Gaza », a indiqué l’armée dans un communiqué.

L’AFP a contribué à cet article.