Deux Juifs israéliens se sont convertis à l’islam avant de rejoindre l’Etat islamique (EI) en Syrie, selon le Shin Bet.

Les noms des deux individus sont présents sur une liste de 20 citoyens israéliens, dont l’un est à présent décédé, qui ont rejoint les rangs du groupe terroriste, a annoncé mardi la Deuxième chaîne.

Les deux Israéliens, nés Juifs en Union soviétique, sont arrivés en Israël quand ils étaient enfants, y ont grandi, puis se sont convertis, adultes, à l’islam, et se sont rendus en Syrie pour rejoindre les rangs de l’EI. Il n’a pas été précisé quand ils avaient quitté le pays.

L’un, une femme de 28 ans, a grandi à Ashdod. L’autre, Alex, un homme de 32 ans, a grandi à Lod.

La sœur d’Alex, qui n’a pas été identifiée, a dit à la chaîne que la famille était « choquée » et n’avait pas de contact avec lui.

La liste a été créée pour Aryeh Deri, le ministre de l’Intérieur, après la mise en application d’une loi cette semaine, qui lui permet de retirer aux membres d’organisations terroristes étrangères leur citoyenneté israélienne.

La liste est principalement composée d’Arabes israéliens, dont deux provenant de chacune de ces villes : Fureidis, Kafr Kassem, Jaljoulya, Beena et Jérusalem Est.

Aryeh Deri, ministre de l'Intérieur. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Aryeh Deri, ministre de l’Intérieur. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une personne citée sur la liste est décédée pendant la création de celle-ci.

Le ministre de l’Intérieur a indiqué mercredi sur la radio militaire avoir demandé qu’ils soient déchus de leur nationalité. Il se réclame d’un amendement à la loi israélienne sur la nationalité adopté récemment, qui permet de prononcer la déchéance de nationalité par contumace contre des individus engagés dans des activités hostiles.

La déchéance de nationalité empêche ces individus de revenir en Israël et exerce un effet dissuasif sur les jeunes tentés de suivre leur exemple, a justifié Deri.

Sans elle, « ils se baladent avec un passeport israélien, ils reviennent au pays avec tous leurs droits, on les laisse rentrer, et on les suit, jusqu’à ce qu’ils commettent la prochaine attaque à la voiture bélier », a-t-il déclaré.

Il a reconnu qu’avant que la déchéance soit effective, elle devait être soumise à l’examen du procureur général, du ministère de la Justice, puis des juges appelés à trancher.

Le Shin Bet publie régulièrement des informations sur des individus israéliens qui ont quitté le pays pour rejoindre le pays.

En mars, un homme possédant les nationalités israélienne et biélorusse a été arrêté alors qu’il tentait de rejoindre l’EI en Syrie, après avoir exprimé son soutien au groupe pendant un an et demi.

Le suspect, Valentin Vladmir Mazlevski, 39 ans, père de cinq enfants, était arrivé en Israël depuis la Biélorussie en 1996, à 18 ans, et s’était converti à l’islam quatre ans après, pendant son service militaire, avait indiqué le Shin Bet.

Judah Ari Gross et l’AFP ont contribué à cet article.