Des soldats israéliens déployés à Jénine, en Cisjordanie, ont échangé mercredi matin des tirs avec des hommes armés palestiniens, après avoir été ciblés par des coups de feu et de nombreuses charges explosives, a annoncé l’armée. Des sources palestiniennes ont indiqué que deux personnes avaient été tuées et une blessée.

« Pendant la nuit, durant une opération de l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine, des hommes armés palestiniens ont ouvert le feu sur les forces [israéliennes] et des attaquants ont lancé des engins explosifs sur les forces, a déclaré l’armée dans un communiqué. En réponse à la menace immédiate, les forces ont tiré vers les attaquants. »

Des responsables militaires ont dit avoir reçu des informations sur un Palestinien tué dans l’échange de tirs. « Les informations sur des victimes font l’objet d’une enquête. »

Aucun soldat n’a été blessé dans l’incident.

Selon Wafa, média de l’Autorité palestinienne, l’un des deux Palestiniens tués a été touché à la tête et est mort sur le coup. Le second a été transporté à l’hôpital, où des médecins ont prononcé son décès.

Le troisième Palestinien a été blessé à la jambe, selon Wafa.

L’armée a précisé que l’incident faisait l’objet d’une enquête.

L’armée a mené des opérations matinales en Cisjordanie mercredi, arrêtant 21 suspects palestiniens, principalement recherchés pour des jets de pierres et des participations à des manifestations violentes, a annoncé l’armée.

Trois des 21 suspects sont soupçonnés d’être membres de l’organisation terroriste du Hamas, a précisé l’armée.

Des soldats sur le lieu d'un attaque à la voiture bélier dans le centre de la Cisjordanie, le 10 juillet 2017. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Des soldats sur le lieu d’un attaque à la voiture bélier dans le centre de la Cisjordanie, le 10 juillet 2017. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Mardi, des soldats israéliens ont mené une opération dans la ville de Cisjordanie où vivait un Palestinien qui, la veille, a mené une attaque à la voiture bélier ayant blessé un soldat, a annoncé l’armée.

Mardi matin tôt, des troupes israéliennes, ainsi que des garde-frontières et des membres de l’Administration civile du ministère de la Défense sont entrés dans le village de Teqoa.

« Les troupes ont fouillé le domicile du terroriste et ceux de sa famille, et saisi des matériaux d’incitation [à la violence] », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Entre lundi soir et mardi, l’armée a arrêté 15 Palestiniens en Cisjordanie, qui sont soupçonnés de jets de pierres, de participation à des émeutes et d’autres formes de « terrorisme populaire », a annoncé l’armée.