Au moins deux Palestiniens ont été tués et un blessé mercredi dans l’effondrement d’un tunnel de la bande de Gaza, ont annoncé des responsables palestiniens.

Les médias locaux ont annoncé que l’effondrement avait eu lieu dans le quartier de Chajaya, dans le nord de la bande de Gaza, à environ 500 mètres de la frontière israélienne.

Le ministère gazaoui de la Santé a identifié les deux morts, Ismail Shmali et Rami al-Areir, tous deux âgés d’une vingtaine d’années. Il a annoncé qu’une troisième personne était blessée.

Les médias israéliens ont affirmé que les hommes étaient membres du Hamas. Les tunnels du nord de la bande de Gaza sont généralement utilisés par les groupes terroristes pour s’infiltrer en Israël ou pour déplacer des hommes armés sans qu’ils ne soient détectés par Israël.

Cette semaine, quatre Palestiniens avaient été tués dans l’effondrement d’un tunnel de contrebande reliant la bande de Gaza à la péninsule du Sinaï, avaient annoncé dimanche des responsables, qui ont accusé l’armée égyptienne de l’avoir inondé.

Des Palestiniens examinent les dommages après que les forces égyptiennes ont inondé un tunnel transfrontalier à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, le 18 septembre 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Des Palestiniens examinent les dommages après que les forces égyptiennes ont inondé un tunnel transfrontalier à Rafah dans le sud de la bande de Gaza, le 18 septembre 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Les quatre hommes, âgés de 22 à 45 ans, « ont été retrouvés morts après l’inondation du tunnel dans lequel ils travaillaient il y a neuf jours par l’armée égyptienne », ont déclaré dans un communiqué les autorités de Rafah, ville gazaouie proche de la frontière égyptienne.

Il n’a pas été précisé si les hommes appartenaient au Hamas, groupe terroriste qui règne sur la bande de Gaza, ou à l’une des nombreuses autres factions armées qui sont présentes dans le territoire palestinien.

L’AFP a contribué à cet article.