La police a arrêté deux résidents de l’implantation de Cisjordanie d’Itamar ; ils sont suspectés d’avoir tiré sur deux Palestiniens et de les avoir blessés au début du mois dans un incident qui aurait commencé avec une fausse dénonciation d’une agression palestinienne.

Un des Palestiniens a été blessé à la main et l’autre au pied, a annoncé le site d’information en hébreu Nana10.

Les deux suspects faisaient partie du groupe de réponse rapide sécuritaire. Ensemble? à un détachement de soldats de l’armée, ils ont répondu à un appel de détresse d’un berger, résident de l’implantation, qui avait annoncé être attaqué par quatre Palestiniens.

Après s’être précipités sur les lieux, les soldats ont arrêté quatre Palestiniens et les ont détenus jusqu’à ce qu’ils puissent être interrogés par la police.

Une enquête a permis de découvrir qu’il n’y avait pas eu de confrontation avec le berger.

Mais après le départ des soldats de l’armée, un affrontement a eu lieu, apparemment entre les résidents d’Itamar et les Palestiniens locaux. L’altercation aurait fini avec des tirs de pistolets qui ont blessé deux hommes près du village palestinien de Kafr Akraba dans le nord de la Cisjordanie.

Le groupe d’aide juridique de droite, Honenu, qui représente les suspects d’Itamar, a déclaré que les arrestations sont « scandaleuses. Ils arrêtent le personnel de sécurité au lieu d’arrêter les émeutiers », a déclaré le groupe.

Les suspects seront présentés mercredi devant le magistrat du tribunal de Petakh Tikvah pour une audience de renvoi.