Deux roquettes tirées à partir de la bande de Gaza ont été détruites en vol dimanche soir dans le sud d’Israël par une batterie du système de défense Dôme de fer, a annoncé un porte-parole militaire.

Ces deux roquettes visaient la ville de Nétivot, a précisé le porte-parole.

Selon lui, un Palestinien a également ouvert le feu en direction de soldats israéliens depuis le sud de Gaza. Les soldats ont répliqué en tirant dans sa direction, a ajouté le porte-parole sans plus de précision.

En tout, 27 roquettes et obus de mortier ont été tirés de Gaza depuis deux semaines, selon l’armée. Ces tirs ont été systématiquement suivis de raids nocturnes de l’armée israélienne en représailles.

La tension est montée à la frontière entre la bande de Gaza et Israël à la suite de l’enlèvement le 12 juin de trois jeunes Israéliens dans le sud de la Cisjordanie, où l’armée israélienne a lancé une vaste opération pour tenter de les retrouver.

« Nous sommes prêts à étendre ces opérations (sur Gaza, ndlr) si besoin », a déclaré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, dimanche en conseil des ministres.

En Cisjordanie, cinq Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens depuis le début de cette opération baptisée « Gardien de nos frères » et près de 400 Palestiniens ont été arrêtés, en grande majorité des membres du Hamas, à qui Israël impute l’enlèvement.