Deux roquettes ont touché le sud d’Israël depuis la péninsule du Sinaï dimanche soir, a indiqué l’armée. Il s’agirait probablement d’un tir effectué par une branche locale du groupe terroriste de l’Etat islamique.

Il n’y a eu aucune information faisant état de blessés ou de dégâts.

Les deux roquettes étaient dirigées vers la région sud d’Eshkol, une région qui jouxte à la fois la bande de Gaza et la péninsule du Sinaï, a indiqué l’armée.

Un porte-parole militaire a déclaré qu’ils étaient toujours à la recherche des projectiles.

L’organisation terroriste ‘Province du Sinaï’, affiliée à l’État islamique, mène depuis des années une guerre sanglante contre les forces égyptiennes et a parfois dirigé son agression contre Israël, lançant des roquettes vers les communautés juives voisines.

Des groupes jihadistes affiliés à l’organisation Etat islamique (EI) dans le Sinaï avaient revendiqué en avril dernier une série de tirs de roquettes sur le sud d’Israël.

Longue de 240 kilomètres, la frontière avec la péninsule, majoritairement peuplée de Bédouins qui entretiennent des relations difficiles avec le pouvoir central, a déjà été le théâtre d’attaques contre des Israéliens par le passé.

Le 18 août 2011, un commando venu du Sinaï avait tué huit Israéliens dans une triple embuscade au nord d’Eilat. Les forces israéliennes lancées à sa poursuite avaient tué sept assaillants et cinq policiers égyptiens dans des échanges de tirs. L’incident avait déclenché une crise diplomatique entre les deux pays.

Le 9 août 2013, quatre islamistes qui s’apprêtaient à tirer une roquette sur Israël avaient été tués par une frappe aérienne de l’armée égyptienne, selon les forces de sécurité égyptienne.

L’Egypte est avec la Jordanie, les deux seuls pays arabes à avoir conclu un accord de paix avec Israël. D’autres frontières israéliennes avec le Liban, la Syrie ou la bande de Gaza, sont aussi sous tension.

Dimanche, des membres du groupe terroriste ont mené de multiples attaques contre six postes de contrôle égyptiens près de la frontière, tuant au moins trois soldats.

Jeudi dernier, six policiers égyptiens ont été tués dans une attaque dans la région du nord du Sinaï.