A quelques minutes d’intervalle, des sirènes d’alerte à la roquette ont retenti mercredi dans deux communes israéliennes proches de la bande de Gaza. L’armée a indiqué qu’il s’agissait d’une fausse alarme.

Juste après 10h25, les sirènes se sont déclenchés dans la région de Netev Haasara et de Yad Mordechai, au nord de la bande de Gaza. Quelques minutes après, la sirène a résonné dans la région d’Or Haner et d’Erez, au nord-est du territoire palestinien.

Environ 10 minutes après le déclenchement des sirènes, l’armée a indiqué qu’il s’agissait dune fausse alarme.

L’armée n’a pas précisé ce qui avait déclenché le système.

Les tensions sont fortes le long de la frontière gazaouie, en raison des coupures de courant et des luttes intestines entre l’Autorité palestinienne et le groupe terroriste du Hamas, qui règne sur la bande de Gaza.

Roquettes tirées par des terroristes palestiniens de la bande de Gaza vers Israël, le 20 août 2014. Illustration. (Crédit : Albert Sadikov/Flash90)

Roquettes tirées par des terroristes palestiniens de la bande de Gaza vers Israël, le 20 août 2014. Illustration. (Crédit : Albert Sadikov/Flash90)

Le mois dernier, une roquette tirée depuis Gaza a touché le sud d’Israël, sans faire ni blessé, ni dégât. L’armée israélienne avait indiqué que le projectile était tombé dans une zone ouverte de la région de Shaar HaNeguev.

Le lancement avait été revendiqué par un groupe salafiste lié au groupe terroriste Etat islamique, selon les médias israéliens.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.