Premier lieutenant Nathan Cohen, un commandant de peloton de 23 ans et originaire de Modiin et Dmtri Levitas, un officier sont morts mardi soir au combat à Gaza. 3 soldats israéliens ont été tués mercredi dans la bande de Gaza : Shahar Dover, Lee Matt et Paz Eliyahu. Un ressortissant thaïlandais a été tué par un obus.

Le nombre de morts s’élève maintenant à 32 soldats, avec un soldat disparu et présumé mort et 3 civils. Les pertes palestiniennes s’élèvent à 680 morts, et des milliers de blessés selon les chiffres des secours palestiniens à Gaza.

Des compagnies aériennes ont suspendu provisoirement leurs vols en provenance et à destination d’Israël. Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU s’est réuni aujourd’hui et a demandé une enquête sur Israël et « ses crimes de guerre. »

« Nous avons fait des progrès ces dernières 24 heures » en vue d’un cessez-le-feu, a dit devant les journalistes M. Kerry, qui a rencontré également en soirée le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. La proposition de cessez-le-feu égyptienne pourrait servir de cadre, a précisé Kerry. Si un compromis est trouvé, il y aura ensuite « de sérieuses négociations pour trouver une solution durable à la situation à Gaza », a expliqué un responsable voyageant avec M. Kerry, sous le couvert de l’anonymat.

Mais le chef du Hamas, Khaled Meshaal, a annoncé mercredi son rejet d’un cessez-le-feu avec Israël dans la bande de Gaza avant une levée du blocus imposé depuis des années à l’enclave palestinienne.

Depuis le début de l’opération le 8 juillet, quelque 2 120 roquettes ont été tirées sur l’Etat hébreu, dont 1 752 ont atteint le territoire israélien, et 433 ont été interceptées par le système anti-missile Dôme de fer, selon l’armée.

Pour revoir les événements d’hier, cliquez ici.

Vous pouvez être alerté en suivant la page Twitter : TOIalertFR

Merci d’avoir suivi le direct avec nous.

Fin du direct

US Airways compte reprendre ses vols vers Tel Aviv jeudi

La compagnie aérienne américaine US Airways a l’intention de reprendre ses vols vers l’aéroport de Tel Aviv dès jeudi, après la décision des autorités américaines d’interdire pendant 24 heures tout vol vers ou depuis Israël après qu’une roquette tirée de Gaza est tombée près de l’aéroport.

La compagnie, obéissant à l’interdiction de l’Agence fédérale américaine de l’aviation (FAA), a supprimé ses vols directs Philadelphie-Tel Aviv mercredi, mais a annoncé qu’elle les reprendrait jeudi.

Le vol 796, qui aurait dû partir de Philadelphie mercredi à 21h00 (01h00 GMT jeudi) pour arriver à Tel Aviv onze heures plus tard, est reporté à jeudi, de même que leur vol 797, qui aurait dû quitter Tel Aviv à 23h30 (20h30 GMT) mercredi.

La FAA, en annonçant l’interdiction, avait précisé qu’elle déciderait avant la fin des 24 heures si elle la prolongeait ou non.

L’ensemble des grandes compagnies aériennes américaines, canadiennes et européennes, rendues peut-être encore plus prudentes après ce qui s’est passé en Ukraine, où un avion de ligne survolant la zone de conflit a été abattu, ont annulé pour mercredi l’ensemble de leurs vols vers et depuis Israël, pour la première fois depuis la guerre du Golfe en 1990-91.

– AFP

Aegean Airlines, Alitalia et Iberia ont aussi annulé des vols

Dans la foulée, la compagnie grecque Aegean Airlines a annoncé sur Twitter qu’elle annulait son vol prévu mercredi à 04H00 GMT entre Athènes et Tel Aviv, sans spécifier la raison et en annonçant « de prochaines informations concernant les autres vols ».

Alitalia a également annulé ses vols vers Tel Aviv mardi et repoussé ceux prévus mercredi matin à mercredi soir. Quant à Iberia, la compagnie espagnole a expliqué à l’AFP avoir annulé son vol de mardi soir pour Tel Aviv, assurant qu’elle réévaluerait la situation mercredi matin. Iberia opère deux vols Madrid-Tel Aviv par jour.

– AFP

3 soldats arrêtés pour avoir fuité la mort des 13 soldats Golani

La police militaire a arrêté 3 soldats qui seraient derrière la fuite des noms des 13 soldats Golani tués sur WhatsApp avant que les familles soient notifiés, a révélé la Deuxième chaîne.

Un certain nombre de parents et d’amis proches avaient entendu les nouvelles tragiques par ce message, quelques heures avant que l’armée ne les contacte officiellement.

Liberman : Bloomberg est « un véritable ami d’Israël »

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman salue la décision de l’ancien maire de New York Michael Bloomberg de se rendre en Israël immédiatement, dans un geste qui vise à prouver que les vols sont sans danger.

Liberman qualifie Bloomberg de « véritable ami d’Israël. » Un « véritable ami se mesure dans les moments de besoin et par ses actions. »

Le chef du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, lors d'une cérémonie pour Pessah de son parti, à Jérusalem, le 2 avril 2014 (Crédit : Flash90)

Le chef du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, lors d’une cérémonie pour Pessah de son parti, à Jérusalem, le 2 avril 2014 (Crédit : Flash90)

13 roquettes et 1 interceptée depuis ce matin

Royal Jordanian suspend ses vols sur Tel Aviv

La compagnie nationale jordanienne Royal Jordanian (RJ) a annoncé dans un communiqué sa décision de suspendre ses vols vers Tel Aviv après la chute d’une roquette venant de Gaza près de l’aéroport israélien.

La compagnie assure 20 vols hebdomadaires entre Amman et Tel Aviv. La durée de la suspension n’a pas été précisée dans le communiqué diffusé par l’agence Petra et aucun commentaire n’a pu être obtenu dans l’immédiat auprès de responsables jordaniens.

La Jordanie et Israël sont liés par un traité de paix conclu en 1994.

De nombreuses compagnies aériennes américaines et occidentales ont décidé mardi d’interrompre la desserte du principal aéroport international d’Israël, craignant pour la sécurité de leurs passagers après la chute d’une roquette à proximité.

Le ministre israélien des Transports, Israël Katz, a affirmé mardi qu’il n’y avait « aucune raison » pour que les compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël.

.Yisrael Katz (Crédit : Flash 90)

.Yisrael Katz (Crédit : Flash 90)

L’aéroport civil d’Ovda peut être utilisé par les compagnies

Le ministère des Transports Yisrael Katz, annonce que les compagnies aérienne étrangères préoccupées par la situation en matière de sécurité peuvent atterrir et partir de l’aéroport d’Ovda situé à environ 60 km au nord d’Eilat, à compter de midi.

Kerry arrive en Israël pour une mission de paix

Le Secrétaire d’Etat arrive en Israël pour tenter d’arracher un cessez-le-feu aux deux parties.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry est arrivé mercredi à Tel Aviv pour tenter de mettre fin aux hostilités entre Israël et le Hamas qui ont fait plus de 600 morts palestiniens à Gaza.

M. Kerry doit rencontrer successivement le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon à Jérusalem, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah (Cisjordanie) et enfin le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au ministère de la Défense à Tel Aviv, selon le département d’Etat.

– AFP

La cible n°1 d’Israël, Mohammed Deif, chef stratège du Hamas ?

Alors qu’Israël bombarde la maison du chef terroriste qui a survécu à trois tentatives de meurtre, des Israéliens pensent qu’il est toujours au pouvoir.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

France : crier « mort aux juifs » vaudra arrestation, menace Cazeneuve

Le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a menacé mercredi d’arrestations et de traduction devant la justice ceux qui crieraient « mort aux juifs » ou brûleraient des drapeaux israéliens lors des manifestations propalestiniennes prévues dans la journée en France.

Non seulement les manifestants qui se livreraient à de tels actes seront « exfiltrés » des cortèges mais ils seront « interpellés », a déclaré le ministre à la radio France Inter. « Parce que (crier) ‘mort aux juifs’ c’est un délit pénal ».

« J’ai donné des consignes aux forces de l’ordre pour que l’on puisse procéder à des interpellations si des actes de ce type se produisaient », a-t-il insisté.

« Je ne peux pas accepter comme ministre de l’Intérieur républicain, désireux de voir les principes de la République et les droits de l’Homme défendus dans ce pays, que l’on crie dans une manifestation, quelle qu’elle soit, ‘mort aux juifs’. Je pense que non seulement les organisateurs (des manifestations à venir) qui sont imprégnés de ces valeurs remettront et recadreront ces manifestants mais si nous les entendons dire cela ils seront interpellés », a précisé Bernard Cazeneuve.

Émeutes à Barbès-Rochechouart (Crédit : AFP/Jacques Demarthon)

Émeutes à Barbès-Rochechouart (Crédit : AFP/Jacques Demarthon)

Le ministre est revenu sur la polémique provoquée par l’interdiction de certaines manifestations pro-palestiniennes. Le week-end dernier, il y a eu 64 déclarations de manifestations, quatre ont été interdites. Dans les quatre, deux se sont tenues et « mal passées » en raison de l’irresponsabilité des organisateurs, a-t-il déclaré.

Elles avaient été « interdites parce qu’il s’agissait de protéger des citoyens français contre le déferlement de la haine, notamment antisémite dans les rues », a expliqué le ministre.

Navi Pillay dénonce les attaques indiscriminées du Hamas contre des zones civiles

Le haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Mme Navi Pillay, a appelé à une enquête sur les possibles crimes de guerre commis par Israël à Gaza, et a dénoncé aussi les attaques indiscriminées menées par le Hamas contre des zones civiles.

Citant des récents exemples de destructions de maisons, et de civils tués, dont des enfants, dans la bande de Gaza, Mme Pillay, qui participe à une réunion extraordinaire du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU sur l’offensive israélienne, indique qu’il y a « une forte possibilité que le droit international humanitaire ait été violé, d’une manière qui pourrait constituer des crimes de guerre » et a demandé une enquête sur chacun de ces incidents. Elle a également souligné qu' »une fois de plus, les principes de distinctions et de précaution ne sont pas clairement respectées durant (les) attaques indiscriminées menées à l’encontre de zones civiles par le Hamas et d’autres groupes palestiniens armés ».

United Nations High Commissioner for Human Rights Navanethem Pillay, plans to address the UN on the ongoing crisis in Syria. (photo credit: Wissam Nassar flash90)

Navi Pillay (photo credit: Wissam Nassar/ Flash90)

– AFP

30 000 personnes aux funérailles de Max Steinberg

L’enterrement s’est déroulé au cimetière Har Herzl de Jérusalem. Il avait 24 ans et était originaire de Los Angeles.

Washington défend l’aide à l’UNRWA malgré les caches de roquettes

Les critiques de Washington à propos des 15 millions de dollars d’aide reprennent des allégations de longue date concernant la proximité du groupe de l’ONU avec le Hamas.

Pour lire l’article complet, cliquez ici.

British Airways maintient ses vols vers Tel Aviv malgré la recommandation de l’AESA

« Nous fonctionnons normalement. La sûreté et la sécurité sont nos priorités principales et nous continuons de suivre la situation avec attention », a expliqué un porte-parole de la compagnie britannique à l’AFP.

British Airways a deux vols Londres-Tel Aviv prévus mercredi. Le premier a décollé dans la matinée de la capitale britannique et le second devait s’envoler à 22H30 heure locale (21H30 GMT).

– AFP

Peres et Ban Ki-moon se rencontrent à Jérusalem

Le Président Shimon Peres et le Secrétaire-général de l’ONU Ban Ki-moon ont tenu un meeting à la résidence présidentielle sur la campagne en cours dans la bande de Gaza.

A la suite du meeting, dans une déclaration à la presse, le président a vivement critiqué le Qatar pour transférer au Hamas de l’argent qui, à la fin, sert aux attaques terroristes et a transformé Gaza en un « centre du terrorisme ».

« Le Qatar n’a pas le droit d’envoyer de l’argent pour des roquettes et tunnels qui sont tirés en direction de civils innocents. Leur financement du terrorisme doit cesser. S’ils veulent construire, qu’ils le fassent mais ils ne doivent pas être autorisés à détruire » a-t-il dit.

« Gaza aurait pu devenir un centre d’affaires mais le Hamas l’a transformé en un centre de terrorisme. La population de Gaza aurait pu avoir de l’espoir mais à la place le Hamas lui a apporté la destruction. Le Hamas a construit une infrastructure terroriste sous les écoles et jardins d’enfants. Ils utilisent les hôpitaux pour lancer leurs attaques. Ils se cachent dans les maisons et utilisent leurs enfants comme boucliers humains » a expliqué Pérès après la réunion.

« Monsieur le Secrétaire-général, ils utilisent même vos écoles de l’UNRWA pour stocker leurs roquettes. Le comportement du Hamas constitue un acte criminel contre sa propre population et la notre. La mort de civils innocents m’affecte personnellement et affecte notre peuple » a-t-il dit.

Ban a répondu en intensifiant son appel urgent pour une trêve.

« La violence doit cesser maintenant et nous devons immédiatement entamer un dialogue qui traite de toutes les causes profondes qui ont déjà été identifiées, discutées et négociées depuis longtemps. Nous n’avons pas de temps à perdre » a-t-il prévenu.

Il a condamné tant le lancement de roquettes depuis Gaza sur les civils Israéliens que les victimes civiles Palestiniennes.

Le président israélien Shimon Peres, lors d'une conférence à Jérusalem, le 15 janvier 2014 (Crédit : Flash 90)

Le président israélien Shimon Peres, lors d’une conférence à Jérusalem, le 15 janvier 2014 (Crédit : Flash 90)

Riad Maliki accuse Israël de crime contre l’humanité

Le ministre palestinien des Affaires étrangères a accusé mercredi Israël de commettre des crimes contre l’humanité à Gaza, lors d’une session extraordinaire à Genève du Conseil des droits de l’Homme, et exigé une enquête internationale.

« Israël est en train de perpétrer des crimes odieux. Israël détruit complètement des quartiers résidentiels. Ce que fait Israël (…), est un crime contre l’humanité » et « viole les conventions de Genève », a déclaré le ministre Riad Maliki, largement applaudi par de nombreux ambassadeurs présents au Conseil.

Le ministre des Affaires étrangères palestinien Riyad al-Maliki (Crédit : Issam Rimawi/Flash90/File)

Le ministre des Affaires étrangères palestinien Riyad al-Maliki (Crédit : Issam Rimawi/Flash90/File)

– AFP

Kerry : « quelques pas » de faits vers un cessez-le-feu

Le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, a jugé mercredi depuis Jérusalem que « quelques pas » avaient été faits vers un cessez-le-feu à Gaza entre Israël et le mouvement islamiste Hamas qui contrôle le territoire palestinien.

« Nous avons certainement fait quelques pas, mais il reste du travail », a déclaré M. Kerry à des journalistes au début d’une rencontre avec le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon dans un hôtel de Jérusalem.

M. Kerry doit rencontrer mercredi le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah (Cisjordanie) et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au ministère de la Défense à Tel-Aviv, selon le département d’Etat.

M. Ban a aussi voulu montrer un peu d’optimisme.

« Nous unissons nos forces pour obtenir un cessez-le-feu aussi vite que possible », a-t-il dit, « nous n’avons plus de temps à perdre, ni pour attendre ».

– AFP

Le secrétaire d'État américain John Kerry s'exprime à l'OTAN à Bruxelles, le 1er avril 2014 (Crédit : Jacquelyn Martin/POOL/AFP Photo)

Le secrétaire d’État américain John Kerry s’exprime à l’OTAN à Bruxelles, le 1er avril 2014 (Crédit : Jacquelyn Martin/POOL/AFP Photo)

Police : un étranger tué en Israël par une roquette de Gaza

Un travailleur étranger a été tué dans le sud d’Israël par un obus tiré de la bande de Gaza, a annoncé mercredi la police israélienne.

« Un travailleur étranger a été tué par un obus », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld. Ce décès porte à trois le nombre de civils tués en Israël depuis le début, le 8 juillet, de l’offensive israélienne dans l’enclave palestinienne qui a coûté la vie à 29 soldats israéliens et à quelque 650 Palestiniens, en majorité civils.

Le Hamas utilise des armes sophistiquées « fait-maison » et de « l’axe radical »

Un officier supérieur du renseignement de Tsahal affirme « qu’il n’y a pas de grandes surprises » dans la manière dont le Hamas se bat. Certaines des munitions, dit-il, sont très avancées, y compris les missiles Kornet de fabrication russe, qui sont probablement introduits en contrebande à Gaza depuis le Liban, la Syrie et l’Iran, a-t-il dit.

L’armée est également confrontée à des RPG-29, dit-il, ce qui est assez avancé et conçu spécialement pour les zones urbaines, à courte portée de combat. Ceux-ci, aussi, sont fournis par ce qu’il appelle « l’axe radical. »

En ce qui concerne les roquettes tirées sur Israël, il affirme que la plupart sont faites maison et construites sur ​​ »des tuyaux civils, soudés et transformés en armes. »

– Mitch Ginsburg

Au son des sirènes, les survivants de la Shoah restent fermes

Avec des abris souvent inaccessibles, beaucoup des habitants âgés du sud sous les tirs ont peur de rester, mais plus encore de partir.

Lorsque les sirènes résonnent sans fin dans la petit ville du sud de Mavkiim, Magda Feldmar n’essaie pas de se rendre à l’abri, parce que cette survivante de l’Holocauste d’origine hongroise n’a nulle part où aller.

Pour lire l’article, vous pouvez cliquer ici.

EL AL va rapatrier les passagers israéliens bloqués en Turquie

Le ministère des Transports et le ministère des Affaires étrangères ont envoyé quatre avions d’El Al à la Turquie ce soir pour ramener les milliers de passagers israéliens bloqués, rapporte Ynet.

1 roquette interceptée, 1 tombe dans une zone ouverte à Ashkelon

Merkel condamne les dérapages antisémites

La chancelière Angela Merkel condamne les dérapages antisémites constatés en marge de manifestations propalestiniennes en Allemagne, a déclaré mercredi le porte-parole adjoint du gouvernement allemand, Georg Streiter.

« Ces débordements et déclarations (antisémites) sont une attaque contre la liberté et la tolérance et une tentative de porter atteinte à nos valeurs démocratiques. Nous ne pouvons et nous n’allons pas les tolérer », a dit M. Streiter, lors d’une conférence de presse régulière à Berlin.

Il a promis que tous les crimes ou délits antisémites seraient poursuivis en justice.

Mme Merkel « se réjouit » de la renaissance de la communauté juive en Allemagne, a-t-il souligné. Environ 200.000 juifs vivent dans ce pays, ce qui fait de cette communauté la troisième d’Europe, derrière la Grande-Bretagne et la France.

Le président allemand Joachim Gauck s’est entretenu au téléphone avec le président du conseil central des Juifs, Dieter Graumann. Il a assuré que les juifs étaient « les bienvenus et n’étaient pas seuls », a indiqué mercredi M. Graumann, soulignant que c’était des « signaux importants qui donnaient du courage » à la communauté juive.

Mardi, le chef de la diplomatie allemande, Frank-Walter Steinmeier, avait condamné dans un communiqué commun avec ses homologues français et italien les dérapages antisémites en marge de manifestations contre l’offensive israélienne à Gaza.

Angela Merkel adresses the Knesset in German, March 18, 2008 (photo credit: Yossi Zamir/Flash90)

Angela Merkel à la Knesset – 2008 (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Réunion du cabinet de sécurité à 21H30

Des hommes armés du Fatah auraient tiré sur l’armée en Cisjordanie

La Deuxième chaîne rapports que des hommes armés du Fatah ont tiré sur des soldats de l’armée israélienne hier – un phénomène très rare.

Il n’y a aucun rapport de blessés.

Il y a eu une légère hausse des troubles en Cisjordanie au cours des deux derniers jours.

Les forces israéliennes ont abattu un Palestinien au cours d’affrontements survenus mercredi matin dans le village de Hussan en Cisjordanie, ont annoncé à l’AFP des sources de sécurité palestiniennes.

Selon ces dernières, l’homme, âgé de 32 ans, se nommait Mahmoud al-Hamamra. Il a été tué par balle dans la poitrine alors qu’il lançait des pierres en direction des Israéliens.

L’armée israélienne a affirmé à l’AFP qu’elle n’avait pour l’heure pas de commentaire à faire mais qu’elle allait examiner la question.

L’affrontement a été rapporté peu après un appel de la direction palestinienne, rassemblée à Ramallah, à « une manifestation populaire généralisée en solidarité avec Gaza et la résistance, » devant les bureaux de l’ONU, en Cisjordanie.

L’hôpital Wafa vidé il y a une semaine

Dr Basman Alashi, le directeur de l’hôpital Wafa à Gaza qui a été bombardé aujourd’hui par l’armée israélienne, a déclaré à Haaretz que le personnel et les patients ont été transférés à un autre établissement dans la ville de Gaza il y a une semaine.

« L’hôpital est vide. Il n’y a ni personnel et ni de patients », affirme-t-il.

La région a été déclarée zone militaire fermée.

L’armée découvre un nouveau tunnel

Peres fera son discours d’adieu demain

Le président Shimon Peres fera un discours spécial à la Knesset, jeudi à 18h30 pour marquer la fin de son mandat présidentiel de 7 ans.

Des progrès significatifs dans les négociations de trêve

Azzam Al-Ahmad, fonctionnaire du Fatah, a déclaré à l’agence d’informations Maan qu’il y a eu des progrès significatifs dans les négociations pour un cessez-le-feu à Gaza. Il affirme que les heures à venir seront « cruciales ».

Ahmad et le chef des renseignements généraux de l’AP, Majed Faraj, ont prolongé leur séjour au Caire après une réunion, mardi, avec le directeur adjoint du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk.

Cette réunion a été couronnée de succès.

– Elhanan Miller

Avigdor Liberman à Moscou la semaine prochaine

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Liberman, sera en visite à Moscou lundi pour s’expliquer sur l’offensive menée par l’armée israélienne à Gaza auprès de la Russie, qui demande un cessez-le-feu, a annoncé mercredi l’agence russe Interfax.

Le ministre, russophone, doit donner à Moscou une conférence de presse à 13H00 locale sur le thème « L’opération antiterroriste d’Israël dans la bande de Gaza » dans les locaux d’Interfax.

Le ministère russe des Affaires étrangères n’a pas souhaité confirmer si une rencontre avec le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, ou avec le Kremlin était au programme de la visite de M. Liberman à Moscou.

Depuis le déclenchement de l’offensive terrestre de l’armée israélienne, Moscou n’a cessé de lancer des appels au cessez-le-feu, notamment après un entretien téléphonique vendredi entre Vladimir Poutine et son homologue iranien Hassan Rohani.

« Israël a besoin de discuter avec la Russie, le seul pays qui a des contacts avec les dirigeants iraniens », estime Evguéni Satanovski, président de l’Institut pour les études sur le Proche-Orient interrogé par l’AFP.

« Israël accuse le Hamas d’être manipulé par les Gardiens de la révolution iranienne, qui continuent à lui fournir des roquettes », explique l’expert.

Lundi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a en effet accusé l’Iran de « financer, et équiper Gaza avec des milliers de roquettes ».

Avigdor Liberman, le 5 janvier 2014, à Jérusalem (Crédit : Flash 90)

Avigdor Liberman, le 5 janvier 2014, à Jérusalem (Crédit : Flash 90)

– AFP

Lufthansa suspend 24 heures de plus ses liaisons avec Tel Aviv

Le groupe de transport aérien allemand Lufthansa a annoncé mercredi avoir prolongé de 24 heures, soit durant toute la journée de jeudi, la suspension de ses vols en provenance et vers Tel Aviv, en Israël.

« A l’heure actuelle, il y a pas de nouvelles informations suffisamment fiables qui justifieraient une reprise du trafic », a souligné dans un communiqué Lufthansa.

Cette nouvelle suspension concerne 20 avions prévus jeudi au départ de Francfort, de Munich, de Cologne, de Zurich, de Vienne et Bruxelles vers Tel Aviv, soit l’ensemble des vols de la compagnie amiral Lufthansa et de ses filiales Germanwings, Austrian Airlines, Swiss et Brussel Airlines.

« En proche collaboration avec les autorités compétentes, Lufthansa évalue actuellement les conditions de sécurité pour l’ensemble du réseau aérien », ajoute le transporteur.

Mercredi, le groupe avait suspendu ses vols pour 36 heures vers Tel Aviv, en raison d’une « situation instable », après qu’une roquette tirée depuis la bande de Gaza a frappé mardi matin une localité située en bordure nord de l’aéroport israélien, selon la police.

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), a par ailleurs recommandé mercredi soir à l’ensemble des compagnies européennes de ne plus desservir jusqu’à nouvel ordre l’aéroport de Tel Aviv.

– AFP

CICR : pause dans les combats dans 3 zones pour évacuer les blessés

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé mercredi qu’une suspension des combats dans plusieurs zones dévastées de la bande de Gaza était en vigueur pour permettre le passage de convois humanitaires.

Cette pause des hostilités entre le mouvement islamiste Hamas et l’armée israélienne doit permettre notamment l’évacuation de blessés de Chajaya, banlieue à l’est de la ville de Gaza, et Khouzaa, dans le sud de l’enclave, selon Cécilia Goin, porte-parole du CICR.

« Un convoi de sept ambulances et de deux voitures de la Croix-Rouge est entré dans Chajaya pour évacuer des blessés », a précisé Mme Goin.

Selon le compte Twitter du CICR, une troisième zone était concernée par la pause des combats, dans le nord de la bande de Gaza, à Beit Hanoun, non loin de la frontière israélienne.

Chajaya a subi un pilonnage intensif de l’armée israélienne qui considère cette banlieue comme l’une des bases du Hamas. Dimanche, plus de 70 personne y ont été tuées.

– AFP

160 vols annulés

Au total, 160 vols à l’aéroport Ben Gurion sont annulés – 80 entrants et 80 au départ – a dit Uzi Yitzhaki, le directeur général du ministère des transports selon la Deuxième chaîne.

Il dit que certaines entreprises, dont Alitalia, vont reprendre les vols demain.

El Al aide au mieux qu’il le peut.

Le travailleur étranger tué aujourd’hui était un ressortissant thaïlandais

Un travailleur étranger tué plus tôt dans la journée par un obus de mortier dans une communauté du sud d’Israël était un ressortissant thaïlandais, selon la Deuxième chaîne.

L’armée israélienne attaque un homme à la sortie d’un tunnel de Gaza

L’armée déclare avoir attaqué « plusieurs » terroristes à la sortie d’un tunnel dans le sud de la bande de Gaza.

L’armée : 60 sorties de tunnel, 28 tunnels découverts

Depuis le début de l’opération terrestre dans la bande de Gaza, plus de 28 tunnels souterrains ont été découverts, ainsi que 60 puits d’accès menant à eux.

Sirène d’alerte à Ashkelon et Eshkol

La sirène d’alerte retentit dans la ville d’Ashkelon et dans la région d’Eshkol, les deux au sud d’Israël

L’armée a frappé plus de 70 cibles terroristes depuis minuit

L’armée déclare avoir frappé plus de 70 cibles liées au terrorisme dans l’ensemble de la bande de Gaza depuis minuit.

Un commandant salue le succès opérationnel de l’armée

Saar Tsur, commandant de la brigade blindée 401 de l’armée israélienne, dit que son unité a connu un succès constant dans ses opérations dans la bande de Gaza.

« La coordination avec les autres parties de l’armée israélienne est excellente », dit-il au cours d’une conférence de presse avec les médias israéliens.

« Nous avons tout ce qu’il faut, nous avons une armée de l’air, nous avons une marine, et nous avons des forces terrestres qui nous aident lors de nos opérations. »

Le commandant affirme que son appareil opère avec l’hypothèse que des terroristes sont engagés de manière constante dans des activités dans des tunnels souterrains.

« Nous savons qu’il y a des terroristes qui se cachent en dessous de nous alors que nous les recherchons », dit-il. « [Mais l’armée] est en train de changer ses tactiques pour faire face à la situation. »

2 compagnies aériennes américaines vont reprendre les vols demain

US Airways et United reprendra les vols vers Israël demain, selon les responsables des transports israéliens.

British Airways et Czech Airlines font parties des compagnies aériennes ayant encore des vols vers et depuis l’aéroport Ben Gurion.

Le Dôme de fer intercepte une roquette près d’Ashkelon

Des recherches dans le sud malgré les craintes d’incidents

Les forces de sécurité ratissent le sud d’Israël au milieu en dépit des craintes d’incidents terroristes dans la région.

On a demandé aux résidents de la région de Hof Ashkelon de rester chez eux.

Sissi défend le plan égyptien pour un cessez-le-feu

Le président Abdel Fattah al-Sissi a défendu mercredi la proposition égyptienne de cessez-le-feu pour Gaza où plus de 650 Palestiniens ont été tués, rejetée en l’état par le mouvement islamiste palestinien Hamas.

Cette initiative, soutenue par la Ligue arabe et acceptée par Israël, prévoit un cessez-le-feu puis des négociations indirectes, mais le Hamas a repoussé le plan égyptien.

Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, conditionne son accord à la levée du blocus israélien imposé depuis 2006, la libération de prisonniers et l’ouverture de la frontière avec l’Egypte.

Assurant que l’initiative égyptienne prévoyait une levée du blocus une fois le calme revenu, M. Sissi a insisté sur la nécessité de commencer par l’arrêt des hostilités, lors d’un discours télévisé.

« Ce que nous voulons c’est que les gens dans la bande de Gaza ne soient plus exposés à ce qu’ils subissent actuellement », a affirmé M. Sissi, dont le pays, voisin de l’Etat hébreu et de la bande de Gaza, a longtemps été le médiateur traditionnel dans les conflits entre Israël et le Hamas.

Mais la situation est désormais plus compliquée, car le Hamas a été interdit en mars en Egypte, les autorités le considérant comme un allié des Frères musulmans de l’ex-président Mohamed Morsi, destitué par M. Sissi lui-même il y a un an, et déclarés « terroristes ».

Abdel Fattah al-Sissi lors de sa première interview télévisiée (Crédit : AFP/STR)

Abdel Fattah al-Sissi lors de sa première interview télévisiée (Crédit : AFP/STR)

Les autorités égyptiennes ont refusé tout amendement à leur plan mais des responsables américains ont indiqué que des modifications pourraient être envisagées pour rallier le Hamas à cette trêve.

« L’Egypte a sacrifié, pour la cause palestinienne et les Palestiniens,
100 000 martyrs », a martelé M. Sissi, faisant référence aux victimes des guerres de 1948 et 1973 contre Israël auxquelles l’Egypte a participé avant de signer, en 1979, des accords de paix avec l’Etat hébreu.

Depuis le lancement le 8 juillet d’une offensive israélienne contre la bande de Gaza, plus de 650 Palestiniens ont été tués, en grande majorité des civils dont des dizaines d’enfants, selon les chiffres des secours Palestiniens dirigés par le Hamas et 31 Israéliens ont péri, dont 29 soldats.

Pour les habitants de Nazareth, « Israël est le meurtrier, et l’Egypte son complice ».

– AFP et Times of Israel

L’AP et l’Egypte acceptent de modifier les conditions de cessez-le-feu

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et les responsables égyptiens ont accepté de réviser la proposition de cessez-le-feu égyptienne et d’ajouter une clause disant que le blocus de la bande de Gaza sera assoupli sous la supervision des États-Unis, a dit une source palestinienne impliquée dans les négociations aux médias qataris.

La clause comprendra une garantie pour assurer la circulation des biens et des produits de première nécessité dans l’enclave palestinienne, rapporte Ynet.

Point de passage de Rafah (Crédit : AFP)

Point de passage de Rafah (Crédit : AFP)

Demande à l’ONU d’une enquête sur l’offensive israélienne : Paris s’abstient

Pour lire l’article en entier, vous pouvez cliquer ici.

Suspension des vols vers Israël : une « grande victoire », selon le Hamas

Le Hamas a qualifié mercredi de « grande victoire » la suspension des vols internationaux depuis et vers Israël par crainte de tirs de roquettes palestiniennes.

« La fermeture de l’espace aérien israélien est une grande victoire pour la résistance, et le couronnement de l’échec d’Israël », a déclaré le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, dans un communiqué.

3 soldats israéliens tués mercredi dans la bande de Gaza

Trois soldats israéliens ont été tués mercredi dans la bande de Gaza dans des affrontements avec des combattants palestiniens, portant à 32 le nombre de militaires décédés depuis le début des opérations israéliennes le 8 juillet, a indiqué l’armée.

Les victimes sont un officier d’infanterie et deux fantassins, tous trois tués par un engin explosif, a précisé l’armée dans un communiqué. Deux soldats ont été grièvement blessés et 16 autres modérément ou légèrement touchés lors des combats au sol mercredi.

Shahar Dover (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Shahar Dover (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

 

 

Lee Matt (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Lee Matt (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Paz Eliyahu (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Paz Eliyahu (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

– AFP

Les Etats-Unis prolongent leur interdiction de vol vers Israël

L’Agence fédérale de l’aviation américaine (FAA) a prolongé mercredi de 24 heures l’interdiction faite aux compagnies aériennes américaines de voler vers Tel Aviv, en raison d’une « situation potentiellement dangereuse » en Israël et dans la bande de Gaza.

L’interdiction est d’abord entrée en vigueur mardi après la chute d’une roquette près de l’aéroport Ben Gurion. De nombreuses compagnies étrangères, à l’instar de l’allemande Lufthansa, ont, elles aussi, suspendu leurs vols vers Israël pour 24 heures supplémentaires.

L’industrie manufacturière du Hamas a été gravement endommagée

Une source de haut rang de la sécurité d’Israël dit aux journalistes ce soir que l’industrie manufacturière du Hamas a été gravement endommagée par l’opération Bordure protectrice.

Il ajoute qu’au moins 200 membres du Hamas ont été confirmés morts depuis le début de l’opération, et probablement beaucoup plus. Certaines des victimes sont des personnes de haut rang, mais refuse de citer des noms.

– Elhanan Miller

Le responsable d’une ONG marocaine renonce à la légion d’honneur

Le responsable d’une ONG marocaine a indiqué mercredi qu’il « renonçait » à recevoir la légion d’honneur, une haute décoration française, pour « protester » contre des propos de François Hollande sur l’opération israélienne en cours à Gaza.

« Je devais recevoir la légion d’honneur à l’automne. Mais, entre-temps, il y a eu l’attaque de Gaza par Israël et la position négative du président Hollande », a expliqué à l’AFP Abdelaziz Nouaydi, confirmant une information du site marocain Hespress.

Dans un communiqué publié le 9 juillet par l’Elysée, François Hollande avait condamné « fermement les agressions » contre Israël, estimant l’Etat hébreu fondé à « prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces », après un entretien téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Recevoir la légion d’honneur serait incompatible avec ce que je défends. Le communiqué de l’Elysée rompt avec l’équilibre qui a toujours caractérisé les relations entre la France et le monde arabe », a ajouté M. Nouaydi, fondateur d’Adala, association qui milite pour l’indépendance de la justice au Maroc.

Même si M. Hollande a par la suite rééquilibré sa position, en appelant notamment à la « retenue » et au cessez-le-feu, ses premiers propos ont fait l’objet de vives critiques, y compris au sein de la gauche française.

Contacté par l’AFP, l’ambassade de France à Rabat n’a pas souhaité commenter la décision de M. Nouaydi.

« Ma décision n’est pas contre la France, dont je respecte les valeurs et où j’ai beaucoup d’amis proches, mais contre la position négative de M. Hollande vis-à-vis de cette agression », a encore commenté le responsable associatif.

Le Maroc a « vivement condamné » le 11 juillet « l’escalade militaire (…) injustifiée et inadmissible » d’Israël, et plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche dernier à Rabat en solidarité avec les Palestiniens.

Mercredi, le royaume a annoncé le déblocage d’une nouvelle aide humanitaire à destination de la population de Gaza, après celle de cinq millions de dollars levée il y a une dizaine de jours par le roi Mohammed VI, président du comité Al Qods (Jérusalem, en arabe).

– AFP

L’ONU lance une enquête sur l’offensive israélienne à Gaza

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU a lancé mercredi une commission internationale d’urgence pour enquêter sur « toutes les violations » qui auraient été commises dans le cadre de l’offensive israélienne à Gaza, où plus de 670 Palestiniens ont été tués, selon les chiffres des secours palestiniens.

Une résolution en ce sens, déposée par la Palestine, a été adoptée par 29 voix pour, 1 voix contre (les Eats-Unis) et 17 absentions.

« Plutôt que d’enquêter sur le Hamas… »

Israël condamne sévèrement une déclaration faite par le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies plus tôt aujourd’hui accusant Israël de crimes de guerre dans la bande de Gaza, en appelant à une enquête sur son fonctionnement, qualifiant la décision du conseil de « simulacre » qui devrait être « rejetée par des honnêtes gens partout dans le monde ».

« Plutôt que d’enquêter sur le Hamas, qui commet un double crime de guerre en tirant des roquettes sur des civils israéliens et en se cachant derrière les civils palestiniens, le CDH demande une enquête sur Israël, qui a déployé des efforts sans précédent pour maintenir les civils palestiniens hors de danger, y compris en lâchant des tracts, en téléphonant et en envoyant des SMS », selon une déclaration de Jérusalem sur la question.

« Le CDH devrait lancer une enquête sur la décision du Hamas de transformer les hôpitaux en centres de commandements militaires, les écoles en dépôts d’armes et en plaçant des batteries de missiles à côté de terrains de jeux, de maisons privées et de mosquées. En omettant de condamner l’utilisation systématique du Hamas de boucliers humains et en blâmant Israël pour les décès causés par cette politique de boucliers humains grotesque, le HRC envoie un message au Hamas et aux organisations terroristes partout dans le monde que l’utilisation de civils comme boucliers humains est une stratégie efficace. »

Il ajoute que « comme l’enquête qui a conduit à l’infâme rapport Goldstone – un rapport auquel son propre auteur a finalement renoncé – cette enquête par un tribunal kangourou est une fatalité.

« Le résultat prévisible sera la diffamation contre Israël et même une plus grande utilisation par le Hamas de boucliers humains à l’avenir. Ceux qui paieront le prix seront non seulement les Israéliens mais aussi des Palestiniens pour lesquels le Hamas aura redoubler d’efforts pour les utiliser comme boucliers humains à l’avenir « .

– Raphaël Ahren

Meshaal : Le Hamas refuse un cessez-le-feu avant la levée du blocus israélien

Le chef du Hamas, Khaled Meshaal, a annoncé mercredi son rejet d’un cessez-le-feu avec Israël dans la bande de Gaza avant une levée du blocus imposé depuis des années à l’enclave palestinienne.

« Nous rejetons aujourd’hui et nous rejetterons à l’avenir » la proposition d’un cessez-le-feu préalable à des négociations sur les revendications du Hamas, dont la levée du blocus, a déclaré M. Meshaal lors d’une conférence de presse à Doha, au Qatar.

– AFP

Une rumeur sur les réseaux sociaux dit que Muhammad Sinwar a été éliminé

Twitter et Facebook sont en effervescence avec les rumeurs à propos d’un chef de haut rang du Hamas Muhammad Sinwar qui aurait été tué par des soldats israéliens dans la bande de Gaza.

Certains utilisateurs de Twitter ont même téléchargé des photos, prétendument d’un Sinwar mort, qui est considéré comme l’un des quatre premiers des Brigades Izz ad-Din al-Qassam.

Mais alors que la rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre dans la bande de Gaza, la mort de l’homme n’a pas encore été confirmée par aucune source fiable.

Sinwar, le commandant de l’aile militaire du Hamas dans la région de Khan Younis, a été l’un des principaux planificateurs de l’enlèvement de Gilad Shalit en 2006, et a même personnellement tenu le soldat israélien captif pendant un certain temps.

– Avi Issacharoff