Plus de 200 Israéliens devraient atterrir à l’aéroport Ben Gourion mardi en début d’après-midi, alors que les secouristes au Népal redoublent d’efforts pour atteindre des touristes israéliens bloqués dans des zones reculées et dévastées par un tremblement de terre qui a tué au moins 4438 personnes.

L’ambassadeur d’Israël au Népal, Yaron Meir, a indiqué à la radio israélienne que deux hélicoptères sont engagés dans la recherche de plus de 60 randonneurs israéliens dans le Parc national de Langtang.

Un peu plus tôt, un deuxième groupe de 10 randonneurs israéliens a été secouru dans la région de l’Everest, près de la frontière tibétaine, par une équipe de sauvetage envoyée par Phoenix, une compagnie d’assurance israélienne, a rapporté la Deuxième chaîne. Quatre Israéliens avaient déjà été sauvés lundi des pentes du mont Everest, où ils avaient été pris au piège dans le sillage du tremblement de terre.

Environ 50 Israéliens sont toujours portés disparus, selon les autorités.

Un avion d’El Al transportant 229 citoyens israéliens a décollé mardi matin de la capitale népalaise pour Israël.

Parmi les passagers il y a 15 bébés nés de mères porteuses et des touristes israéliens pris dans le tremblement de terre.

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman a déclaré que du personnel supplémentaire détaché auprès des ambassades israéliennes dans les pays voisins serait envoyé à Katmandou dès que les conditions le permetteraient.

Liberman a téléphoné mardi à son homologue népalais, Bahadur Pandey et lui a presenté ses condoléances. Pandey a remercié Liberman pour son assistance et a déclaré que le peuple népalais appréciait l’aide fournie par Israël, apprend-t-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Liberman a remercié Pandey pour la coopération des autorités népalaises qui a rendu possible l’utilisation d’hélicoptères pour rechercher les randonneurs israéliens bloqués dans des endroits éloignés. Selon le ministère des Affaires étrangères, Pandey a donné la permission d’utiliser des loués en Inde et en Chine par Israël.

Le ministère des Affaires étrangères a précisé que certains habitants locaux se sont « pressés » sur les hélicoptères, « compliquant les efforts de sauvetage ».

Lundi soir, un avion de Tsahal transportant des médecins, des équipes de recherche et de sauvetage et d’autres équipes de secours israéliens a atterri à Katmandou. L’équipe médicale s’est immédiatement affairée à mettre en place un hôpital de campagne dans la capitale frappée par le séisme. Quatre avions supplémentaires devaient arriver mardi.