Les responsables militaires placent 23 320 drapeaux en berne à travers le pays sur les tombes des soldats, des policiers et d’autres agents des services de sécurité qui sont tombés dans l’histoire de l’Etat d’Israël et du mouvement sioniste, en prévision des cérémonies du Yom HaZikaron qui débuteront mardi soir.

Israël s’arrêtera mardi soir, à 20 h, pour une sirène d’une minute commémorant les soldats tombés au combat et les victimes du terrorisme.

La sirène sera suivie par l’allumage d’une flamme devant le mur Occidental, où se tiendra la cérémonie officielle.

Une autre cérémonie commémorative officielle aura lieu mercredi au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, en présence du chef d’état-major de Tsahal Gadi Eizenkot, ainsi que des officiers supérieurs et des hommes politiques. Une seconde sirène de deux minutes retentira à 11h à travers le pays.

À 13 h mercredi, une commémoration distincte en hommage aux victimes israéliennes du terrorisme se tiendra également au mont Herzl.

Yom HaZikaron prendra fin brutalement, mercredi au coucher du soleil, pour laisser place à Yom HaAtsmaout, qui commence traditionnellement avec des feux d’artifice et des festivités dans tout le pays.