La foule rassemblée devant la synagogue où le rabbin Aryeh Kupinsky, 40 ans, Rabbi Avraham Shmuel Goldberg, et Rabbi Kalman Levine, 50 ans, ont été tués par deux terroristes palestiniens. Les trois victimes ont été enterrées au cimetière de Har Hamenuhot lors de funérailles conjointes.

Les funérailles de la quatrième victime, 59 ans, Rabbi Moché Twersky, avaient eu lieu plus tôt mardi.

Twersky, Kupinsky et Levine avaient également la citoyenneté américaine, et Goldberg détenait la citoyenneté britannique.

Le président Reuven Rivlin est arrivé à la synagogue pour présenter ses condoléances aux familles des victimes. Le député Shas Eli Yishai et un certain nombre d’autres parlementaires israéliens ont également assisté aux funérailles.

Rabbi Yitzhak Mordechai Rubin, grand rabbin de la synagogue Bnei Torah à Har Nof, où les quatre fidèles ont été tués au cours de leurs prières du matin, s’est exprimé à l’enterrement.

« Nous sommes ici, debout en face de ces trois hommes justes, le meilleur de notre communauté, érudits de la Torah dont le sang coulait comme l’eau, » a-t-il dit. « Quand nous comptons les veuves et les orphelins qui ont été ajoutés à la nation israélienne ce matin, il s’agit de quatre veuves, 24 orphelins sur une rue. »

Les quatre hommes vivaient dans la même rue dans le quartier ultra-orthodoxe Har Nof à Jérusalem ouest. L’un des terroristes travaillait dans un magasin du quartier.

Moshe-Twersky (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Moshe-Twersky (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

« Enveloppé dans un châle de prière et de phylactères, les quatre victimes ont été massacrés et ont souffert de nombreuses blessures », a déclaré Rubin. « Nous sommes passés d’un état de deuil privé à un état de deuil public. »

Haim Kupinsky, dont le frère a été tué dans l’attaque, a évoqué la personnalité humble de son frère : « Il était juste dans sa modestie, » Kupinsky, père de cinq enfants, a perdu sa fille de 13 ans il y a deux ans, a déclaré Ynet.

Le fils de Levine a évoqué l’engagement de son père à l’étude de la Torah et des prières.

« Il était très dévoué à l’étude de la Torah et se levait pour la prière du matin avant le lever du soleil, » a-t-il dit. Levine, 50 ans, laisse dans le deuil neuf enfants et cinq petits-enfants. Il a travaillé comme tuteur dans un séminaire d’hommes.

Goldberg a émigré en Israël depuis le Royaume-Uni en 1993, et a eu six enfants. Il était originaire de Liverpool, mais avait vécu plus tard dans le quartier juif de Golders Green à Londres.

Twersky, le petit-fils de Rabbi Joseph B. Soloveitchik, le fondateur du mouvement orthodoxe moderne, a émigré en Israël depuis Boston en 1990 et était à la tête du séminaire religieux Torat Moshe à Jérusalem. Issu d’une famille rabbinique éminente, il laisse dans le deuil sa femme, cinq enfants âgés de 23 à 33 ans, et 10 petits-enfants.

Le cortège funèbre de Twersky a commencé dans le quartier Sanhedria où il a enseigné et a fini dans le cimetière Har Hamenuhot.

« Je ne pensais pas qu’à mon jeune âge, j’allais me tenir là pour faire ton éloge », a déclaré l’un des fils de Twersky à l’enterrement.

Un autre des fils de Twersky parlé de son père comme un « fils et serviteur » de Dieu. « Il était un homme de caractère, » a-t-il dit. « Il m’a traité avec tant d’amour et me faisait toujours sentir sentir bien dans chaque situation et chaque problème. »

Abraham Samuel Goldberg (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Abraham Samuel Goldberg (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

« C’était un grand homme et juste durant sa vie – et pas seulement après sa mort, » a déclaré le rabbin Shmuel Auerbach, un rabbin ultra-orthodoxe de Jérusalem important.

« Il était si près de Dieu pendant sa sainte vie et a été assassiné lors de ses prières, avec ses tefillin [phylactères] sur sa tête. »

Les quatre victimes ont été tuées et plusieurs autres blessées lorsque les deux hommes de Jérusalem-Est, Ghassan Abu Jamal et Uday Abu Jamal, ont fait irruption dans la synagogue tôt mardi avec une hache, un couperet à viande et un pistolet.

Ils ont ensuite commencé à attaquer les fidèles dans une frénésie de violence qui a duré plusieurs minutes. Les deux terroristes ont été tués par la police lors d’une fusillade.

Un des policiers était dans un état critique à l’hôpital mardi soir. Trois autres victimes étaient également dans un état critique.