La Société d’investissement palestinienne arabe (Apic) enregistre des bénéfices nets après impôts de 7,9 millions de dollars au cours du premier semestre 2017, soit une croissance de 25,4 % par rapport à l’année dernière.

L’Apic est une société d’investissement à participation publique étrangère cotée à la bourse de Palestine (PEX : APIC). Ses investissements sont diversifiés dans les secteurs de la fabrication, du commerce, de la distribution et des services en Palestine, Jordanie, Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, au travers d’un groupe de neuf filiales.

Parmi elles on trouve les usines Siniora en Jordanie et dans les territoires palestiniens. Elles se targuent d’avoir reçu un certificat international de sécurité alimentaire de haut niveau, le FSSC : Food Safety System Certificate 22000 (ISO/TS22002-1), qui représente l’adoption des normes de sécurité alimentaire les plus strictes à l’échelle mondiale.

L’Apic a également ouvert une filiale de Hyundai à Ramallah, dont le nouveau siège a coûté quatre millions de dollars.