Trois jeunes juifs ont été arrêtés samedi, après avoir été vus en train de vandaliser le cimetière militaire de Beer Sheva, dans le sud d’Israël, a annoncé la police.

Un passant a signalé à la police la présence de trois jeunes, deux mineurs de de 14 et 17 ans et un jeune de 18 ans, qui endommageaient des pierres tombales dans un cimetière, le cimetière australien.

La police a arrêté les trois jeunes, et les a emmenés au poste de police pour interrogatoire. Les photos diffusées par la police montrent que plusieurs pierres tombales ont été vandalisées.

Un communiqué de la police signale que les trois suspects sont juifs et que le cimetière est destiné aux chrétiens, mais n’indiquent pas que des motifs religieux soient à l’origine de l’incident.

Une pierre tombale vandalisée dans un cimetière de la Première Guerre mondiale à Beer Sheva, le 17 juin 2017. (Crédit : police israélienne)

Une pierre tombale vandalisée dans un cimetière de la Première Guerre mondiale à Beer Sheva, le 17 juin 2017. (Crédit : police israélienne)

Plus de 1 200 militaires du Commonwealth, dont 67 non identifiés y sont enterrés. Il s’agit de soldats qui ont combattu aux côtés du général Edmund Allenby quand il a capturé la Terre sainte aux Turcs, à la fin de la Première Guerre mondiale.

Le cimetière a été créé quand la ville du désert du Néguev a été capturée par la 4ème brigade de la Cavalerie légère australienne, qui a pris d’assaut les tranchées turques à Beer Sheva.