Trois des six avions-bombardiers français Mirage appelés à être déployés en Jordanie pour lutter en Irak contre le groupe Etat islamique (EI), sont arrivés dans le royaume, a indiqué samedi le porte-parole des forces armées jordaniennes.

Les trois avions sont arrivés vendredi soir « dans le cadre de la stratégie opérationnelle visant à faire face aux menaces dans la région », a précisé le colonel Mamdouh al-Amiri, cité par l’agence officielle Pétra.

Il n’a pas précisé le lieu exact où ces avions sont déployés.

La Jordanie, frontalière de la Syrie et de l’Irak, deux pays où l’EI s’est emparé de larges pans de territoire, participe en Syrie à la campagne aérienne de la coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis. La France participe à la campagne aérienne menée en Irak.

Mercredi, le gouvernement français a annoncé que les six Mirage seraient déployés en Jordanie « dans le cadre d’un renforcement des moyens militaires français dans la région ». L’objectif est le « renforcement de notre présence sur ce théâtre d’opérations ».

L’opération militaire française Chammal, lancée le 19 septembre pour soutenir les efforts de la coalition antijihadistes, s’appuyait jusqu’à présent sur neuf avions Rafale déployés sur la base française d’Al-Dhafra aux Emirats arabes unis.

Selon des sources militaires françaises, ces avions Rafale seront à l’avenir plutôt assignés à des missions de reconnaissance et de renseignement, alors que les Mirage déployés en Jordanie auront principalement une mission de bombardement et d’appui aérien aux forces irakiennes.

Parallèlement au déploiement des avions en Jordanie, l’armée française a envoyé dans la région un nouveau navire, le TCD Siroco pour convoyer vraisemblablement du matériel destiné à la mise en oeuvre des Mirage en Jordanie.

Dans son dispositif, la France mobilise outre les Rafale et les Mirage un avion de ravitaillement C135 et un avion de patrouille maritime Atlantique 2, tous deux basés aux Emirats, ainsi qu’une frégate antiaérienne, le Jean Bart, déployée dans le Golfe.