Deux officiers et un soldat de l’armée égyptienne sont morts samedi dans l’effondrement d’un tunnel de contrebande reliant la péninsule du Sinaï à l’enclave palestinienne de Gaza, qu’ils s’apprêtaient à détruire, selon des responsables.

Un soldat a également été blessé et un autre porté disparu suite à l’effondrement qui s’est produit alors qu’une équipe de police y plaçait des explosifs, a-t-on ajouté sans autres précisions.

Plus de 1 600 tunnels creusés pour contourner le blocus israélien imposé à la bande de Gaza depuis 2006, et utilisés notamment pour la contrebande de combustible, de vivres et d’argent, ont déjà été détruits ces dernières années par les autorités égyptiennes.

Depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, l’armée égyptienne a accéléré leur destruction et déployé des troupes dans le Sinaï pour tenter de contrer une vague d’attaques et d’attentats visant les forces de l’ordre.

Israël et l’Egypte suspectent ces tunnels de servir au passage d’armes et d’activistes palestiniens dans Gaza contrôlée de facto par le Hamas.

Israël a mené, du 8 juillet au 26 août, une offensive dans ce territoire palestinien visant notamment à détruire le réseau de tunnels du Hamas qui les utilise aussi pour mener des attaques en Israël.