Un officier a été poignardé à la tête et légèrement blessé dans une attaque qui a eu lieu mercredi dans la Vieille Ville de Jérusalem, a annoncé la police.

Un enfant de 12 ans qui habite à Jérusalem Est et qui est légèrement blessé à la tête a affirmé qu’il avait lui aussi été attaqué par l’assaillant, sans que cela soit vérifié par la police.

L’attaquant s’est approché d’un groupe de policiers près de la porte des Lions de la Vieille Ville. Quand il s’est rapproché, il a sorti un tournevis et a attaqué l’un d’eux, a annoncé la police.

Les autres policiers présents sur place ont ouvert le feu et grièvement blessé l’attaquant.

Le tournevis utilisé pour poignarder un policier près de la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem, le 14 décembre 2016. (Crédit : police israélienne)

Le tournevis utilisé pour poignarder un policier près de la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem, le 14 décembre 2016. (Crédit : police israélienne)

Selon la police, il s’agit d’un Palestinien de 21 ans qui habite dans le village de Beit Surik, au nord ouest de Jérusalem. Il a été transporté à l’hôpital Hadassah du mont Scopus, où il est décédé de ses blessures.

Les secouristes ont commencé à soigner sur place le policier blessé, âgé de 35 ans, avant qu’il ne soit transporté au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem, selon Magen David Adom.

L’enfant de Jérusalem Est qui a été légèrement blessé a lui aussi été soigné par les secouristes de Magen David Adom, et a été transporté à l’hôpital Hadassah du mont Scopus pour des soins supplémentaires. Son état de santé s’est légèrement dégradé, mais il est pleinement conscient, a annoncé l’hôpital.

Les secouristes de United Hatzalah sur la scène d'une attaque au couteau qui a eu lieu près de la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem, le 14 décembre 2016. (Crédit: United Hatzalah)

Les secouristes de United Hatzalah sur la scène d’une attaque au couteau qui a eu lieu près de la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem, le 14 décembre 2016. (Crédit: United Hatzalah)

Mardi, la police avait annoncé avoir contrecarré une tentative d’attaque à la voiture bélier au checkpoint de Qalandiya, en Cisjordanie. Une femme de 31 ans, qui habite à Jérusalem Est, dans le quartier de Beit Hanina, s’est approchée à grande vitesse du checkpoint. Les troupes l’ont forcée à s’arrêter en ouvrant le feu. Elle est ensuite sortie de la voiture en criant « Alluahu akbar » (Dieu est grand).

Elle a été neutralisée et arrêtée sans être blessée, a annoncé la police, qui a ajouté qu’elle était en possession d’un couteau.

Une série d’attaques palestiniennes au couteau, à la voiture bélier et à main armée qui a commencé en octobre 2015 a faibli ces six derniers mois, bien que des incidents sporadiques persistent.

Entre octobre 2015 et octobre 2016, 36 Israéliens, deux Américains et un Érythréen ont été assassinés dans des attaques au couteau, à main armée et à la voiture bélier.

Selon les chiffres de l’AFP, 238 Palestiniens, un Jordanien et un migrant soudanais ont également été tués. La plupart d’entre eux pendant qu’ils menaient des attaques contre des Israéliens. Beaucoup d’autres l’ont été pendant des affrontements avec les troupes en Cisjordanie et à la frontière gazaouie, ainsi que pendant des bombardements israéliens sur la bande de Gaza.