Les garde-côtes de Turquie ont secouru au large des côtes occidentales du pays 30 migrants clandestins syriens qui se trouvaient à bord d’une embarcation en difficulté qui se dirigeait vers la Grèce, a rapporté mardi l’agence de presse gouvernementale Anatolie.

Parti du port de Bodrum (sud-ouest), sur la côte égéenne de la Turquie, le bateau faisait route vers l’île grecque de Kos lorsqu’il a commencé à prendre l’eau en raison de la tempête qui soufflait dans le secteur, a précisé Anatolie.

Les garde-côtes turcs ont intercepté le navire lundi soir alors qu’il s’apprêtait à sombrer et ont pu de justesse récupérer ses occupants, parmi lesquels un enfant.

Selon Anatolie, les passeurs avaient contraint certains passagers à sauter du bateau pour échapper à la police.

La Turquie est un axe important de l’émigration clandestine d’Asie, du Proche-Orient, et d’Afrique vers les pays de l’Union européenne.

Depuis 2011, la guerre civile en Syrie a augmenté le nombre de migrants qui tentent de gagner l’UE à partir des côtes de Turquie, qui accueille officiellement près de 2 millions de réfugiés syriens sur son sol.

La plupart traversent la Méditerranée à destination de la Grèce et de l’Italie.

Le naufrage dimanche, au large de la Libye, d’un bateau de pêche rempli de migrants clandestins à destination de l’Italie a fait 800 morts, selon un dernier bilan.