L’été est enfin arrivé, et avec lui, la 5e édition de la Saison de la Culture de Jérusalem.

Cette saison culturelle annuelle est divisée en 6 événements séparés cette année, de juillet à septembre.

Et tout est à Jérusalem.

« Nous voulons toujours que ce soit à propos de Jérusalem » expliqua Itay Mautner, le directeur artistique de la Saison (qui a grandi à Jérusalem mais vit aujourd’hui à Tel Aviv). « C’est exceptionnel car Jérusalem est unique ».

Ainsi, la saison commence le 10 juillet avec Point de contact au Musée d’Israël, une nuit de rencontres avec des dizaines d’installations permanentes et temporaires, des boissons au dessus de Big Bambu, aux danseurs rampant sur le sol du musée.

Commence ensuite le Festival In-House (du 21 au 24 juillet) : 4 nuits de musique et d’art réalisés dans les maisons des gens.

Les artistes, comme on pouvait s’en douter, sont « vraiment des artistes hiérosolomytains » a rappelé Mautner. Et le public, qui généralement ne dépasse pas la dizaine pourrait s’asseoir sur le lit de l’artiste ou sur un banc dans le couloir a ajouté Maunter.

« Il y a des pans entiers d’histoire à Jérusalem, et c’est un moyen d’être connecté à cette histoire » explique Mautner.

Assurez vous de prendre le temps pour deux événements différents au sein du In-House : « toc-toc » accueillera les participants au Prima Royal Hotel où chaque chambre offrira une expérience différente au design réalisé par plus de 40 artistes, cinéastes, acteurs, musiciens, chefs de cuisine ou femmes de chambre.

« House » fait partie d’un travail en cours, d’un réalisateur suisse et scénographe Dominic Huber, qui invite le public à mettre un casque et jeter un coup d’œil dans un immeuble situé dans un quartier plein sud de Jérusalem.

Vient après le tour de « Frontline » (du 10 au 14 aout), 5 jours d’une station radio pop-up au Hansen Compound, diffusant des émissions, concerts en direct, performances musicales de DJ et discussions d’artistes.

La fin aout (du 20 aout au 7 septembre) promet trois semaines de cohabitation culinaire avec « 3876m : entre couteau et fourchette ». Deux chefs locaux, Kamel Hashlamon et Assaf Granit (qui ont présenté FoodTrip, l’été dernier) apporteront leur expérience culinaire et s’adresseront à la foule chaque soir à un endroit différent, du Mont Sion, à côté du site de la Cène et du tombeau du roi David, au village de Silwan au mont du Temple et au mur occidental.

Enfin, tout cela finit avec le festival de musique sacrée de Jérusalem (du 9 au 12 septembre), un festival de 4 jours avec plus de 180 artistes et 20 performances pour la plupart dans des petites salles, célébrant la musique de toute sorte de gens et de religion.

« Pendant 4 jours, nous essayons de permettre à Jérusalem dans un lieu de prière pour toutes les nations » explique Mauntner, citant une fameuse phrase hébraïque.

Il y a quelques événements hors concours valant le coup de réserver, notamment les musiciens andalous du Maroc qui chantent de la musique liturgique avec le rabbin Haïm Louk, les Klezmatics, un plan de chaque réunion de minyan à Jérusalem pendant le festival de 4 jours et un rabbin et un cheikh discutant de la signification du muezzin.

Et la meilleure partie ? Vous avez 31 jours d’événements pour choisir. Beaucoup de temps pour découvrir la saison. Les billets sont disponibles sur le site de la Saison de la Culture de Jérusalem.