Deux passagers arrivés de Belgique, soupçonnés de transporter illégalement 34 perroquets dans leur bagage de cabine, ont été attrapés lundi à l’aéroport International de Ben Gurion, par les autorités israéliennes.

Le ministère de l’Agriculture avait reçu l’information sur les oiseaux exotiques et attendaient leurs « transporteurs » à la douane.

Il est illégal de faire entrer des perroquets dans le pays sans avoir passé un contrôle, et sans être en possession des certificats adéquats.

Selon un communiqué de presse du ministère, les oiseaux sont arrivés sans papiers du vétérinaire ni licence, et n’avaient pas été soumis à l’inspection.

S’ils étaient entrés en Israël sans avoir été inspectés au préalable, les oiseaux auraient pu transmettre des maladies aux animaux et aux personnes autochtones.

Les deux suspects ont été interrogés par les enquêteurs du ministère de l’Agriculture.

Ils ont révélé aux responsables que les oiseaux faisaient partie d’une collection de spécimens rares d’une valeur estimée à plusieurs milliers d’euros. Une enquête a été ouverte à leur encontre.

Les oiseaux ont été immédiatement transportés à la clinique vétérinaire du ministère de l’Agriculture où ils ont reçu de l’eau et de la nourriture.

Ils seront renvoyés vers leur pays d’origine afin d’éviter la propagation de toute maladie potentiellement mortelle.