L’Ambassade de France, l’Institut français d’Israël, le service économique de Tel Aviv et Business France lancent, pour la troisième année consécutive, « SO FRENCH SO FOOD », la semaine de la gastronomie française en Israël, du 15 au 20 février 2015. Cet événement se déroulera simultanément dans 7 villes d’Israël – Beer Sheva, Binyamina, Haïfa, Jérusalem, Saint-Jean d’Acre, Tel Aviv et Tibériade – et accueillera une délégation exceptionnelle de 21 chefs français conduite par Guillaume Gomez, chef du Palais de l’Elysée.

Les 16, 17 et 18 février, 21 chefs français rejoindront des restaurants israéliens parmi les meilleurs d’Israël et proposeront au grand public de découvrir un menu unique et inédit, réalisé à quatre mains, et uniquement pour cette Semaine de la gastronomie française en Israël.

Pour la première fois, cet événement sera l’occasion de mettre à l’honneur la gastronomie d’une région française.

C’est Rhône-Alpes qui se mobilise cette année pour présenter aux papilles israéliennes le meilleur de son patrimoine. Tout au long de cette semaine, et sur l’ensemble des événements, les produits et les experts de la région pourront être retrouvés comme un fil rouge savoureux.

En particulier, 7 chefs français originaires de la région feront le déplacement, ainsi que des cadres des écoles de cuisine Paul Bocuse et Vatel.

Parmi les chefs invités, nous recevons Gérald Passédat (3 étoiles Michelin, « Le petit Nice ») : c’est la première fois qu’un chef trois fois étoilé fera montre de son talent en Israël. Participera également à l’événement le chef Simone Zanoni (2 étoiles Michelin, « Trianon Palace ») qui a ouvert en 2014 le premier restaurant gastronomique casher à Paris, sous le contrôle Beth-Din.

Gérard Idoux (Maître Soufflé, « Les Soufflés du Récamier », Paris) rejoindra les cuisines du restaurant Popina : son restaurant à Paris est incontournable pour les personnalités des mondes politique, culturelle et médiatique, il a reçu les plus grands chefs d’État et des personnalités comme Gwyneth Paltrow ou Michelle Obama.

Les chefs invités sont pour la plus part d’entre eux Meilleur Ouvrier de France ou récompensés par des Toques au Gault&Millau. Parmi eux : Benjamin Collombat (« Côté rue », Draguignan, 1 étoile Michelin), Sébastien Sanjou (Une étoile Michelin, Relais des moines), Sébastien Richard (1 étoile Michelin, « La Table de Sébastien »), Patrick Paumier (« Grand Comptoir du Chocolat », Lyon), Olivier Paget, (« L’Âme Sœur », Rhône-Alpes), Olivier Degand, (« L’hostellerie la ferme du poulet »), Martial Enguehard (consultant en haute gastronomie, « L’Atelier »), Christophe Marguin, (restaurant « Christophe Marguin », Rhône-Alpes), Laurent Bouvier ( « L’Elleixir », Rhône-Alpes), Frédéric Berthod (« 33 Cité », Rhône-Alpes), Dominic Moreaud ( « Tout le monde à table », Rhône-Alpes), Stéphan Paroche (« La Magnerie »), Julien Pietravalle (Maître boulanger), Johan Leclerre (« La Suite »), Fabrice Moya (Rhône-Alpes), Michel Portos (« Malthazar »), Marcel Ravin (« D’un rocher à l’autre ») et Guillaume Gomez, chef du Palais de l’Elysée.
Ils rejoindront les cuisines de l’Hôtel Montefiore (Tel Aviv), Dallal (Tel Aviv), Dallal Pâtisserie (Tel Aviv), l’Olive Leaf, le restaurant de l’hôtel Sheraton Tel Aviv, le Shila (Tel Aviv), le Mul-Yam (Port de Tel Aviv), Messa (Tel Aviv), Popina (Tel Aviv), Adom (Jérusalem), Hanamal 24 (Haïfa), Bistro Venya (Haïfa), Chloélys (Ramat Gan), Jajo Wine Bar (Sarona, Tel Aviv), Cramim (Beer Sheva), Sasson Bar-restaurant (Haïfa), la boulangerie Cave Tishbi (Binyamina), Uri Buri (Saint-Jean d’Acre), Little Tiberias (Tibériade), La Régence (le restaurant de l’hôtel King David à Jérusalem, chaîne Dan Hôtels) et le Rooftop (le restaurant de l’hôtel Mamilla à Jérusalem).

Le dimanche 15 février aura lieu le coup d’envoi de cette semaine de la gastronomie française avec une grande soirée d’ouverture (sur invitation), au cours de laquelle S.E Patrick Maisonnave, Ambassadeur de France en Israël, présentera les chefs français invités et leurs partenaires israéliens.

En marge de cette collaboration franco-israélienne, une cinquantaine de produits français qui n’existent pas encore sur le marché israélien seront vendus dans une centaine de magasins MEGA sur tout le territoire : fromages Bresse Bleu, Babybel et Tartare, confitures Bonne Maman, gourdes de compote Fruits Friends pour les enfants, biscuits « Langues de chat » et bien d’autres sont à découvrir pendant un mois à partir du 1er février.

Le Shuk Hanamal Tel Aviv participe pour la première fois cette année à l’opération et accueillera les 18 et 19 février un marché éphémère de produits français dans une ambiance « à la française » : étals de saucissons, fromages, chocolat, viennoiseries et pains croustillants avec dégustation. Tous les restaurants du Namal arboreront le drapeau tricolore en servant des plats typiquement français élaborés par le chef de la résidence de France, tels que les mythiques moules frites, jambon beurre, croque Madame, quiche Lorraine, bouillabaisse et autres.

Pour la deuxième année consécutive, les Arts de la table à la française s’invitent dans les restaurants Mul Yam et Popina. Pendant les trois soirées de Résidence des chefs français Gérald Passédat et Gérard Idoux, la célèbre Manufacture française de Porcelaine Haviland mettra à disposition des restaurants de la vaisselle directement importée de son usine de Limoges.

La 3ème édition de la Semaine de la gastronomie française en Israël recevra Jean-Robert Pitte, expert en gastronomie française, Président de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires. Jean-Robert Pitte animera plusieurs ateliers, soirée-dégustation et master classe sur le vin et sera l’invité de l’Université de Tel Aviv pour une conférence sur le thème « Pourquoi le repas gastronomique français a-t-il été classé au patrimoine culturel et immatériel de l’humanité par l’UNESCO ? », le mardi 17 février à 12h.

Le mercredi 19 février, l’hôtel Sheraton Tel Aviv accueillera 3 de nos chefs français pour des Master Classes exceptionnelles.

A 13h, Sébastien Richard (1 étoile Michelin) proposera, en entrée, sa recette de Ravioles ouvertes de betteraves, St-Maure, truffe et petites pousses à l’huile d’olive, condiments venus d’ailleurs.

A 14h30, Martial Enguehard présentera en plat principal son filet de poisson glacé au camembert avec oignons cébettes et pommes vertes justes croquantes.

Enfin, à 16h, le Maître chocolatier Patrick Paumier présentera un dessert au chocolat dont il a le secret. Des Master classes pour les professionnels israéliens sont également organisées pendant cette Semaine de la gastronomie française à l’école Dan Gourmet, en coopération avec le ministère israélien du Tourisme.

Une master classe spéciale proposant de mieux connaître les fromages français sera organisée par l’importateur israélien Seyman pour un public de journalistes culinaires et bloggers.

La semaine de la Gastronomie associera plusieurs écoles françaises et israéliennes. Une classe de l’Ecole Hôtelière de Paris se rendra en Israël, et appuiera les Chefs comme commis dans les restaurants partenaires. L’Institut Paul Bocuse sera représenté par son Directeur Académique, Jeffrey Catrett, et par le Chef Jean-Paul Naquin. Les étudiants du campus israélien de l’Ecole Vatel participeront activement à divers événements de la semaine, assurant notamment le service de la soirée d’ouverture.

Par ailleurs, au-delà des masters classes qui s’y dérouleront, des échanges entre professionnels français et israéliens seront organisés à Dan Gourmet.

Le vin français est mis à l’honneur cette année avec des dégustations de vins proposées dans une quinzaine de magasins spécialisés le vendredi 20 février. Liste des magasins participants sur le site www.institutfrancais-israel.com.

A noter également : un programme spécial autour de cette semaine de la gastronomie française mis en place dans le nord d’Israël. Outre l’opération mise en place avec les restaurants partenaires de l’événement qui recevront chacun un chef français à Saint-Jean d’Acre, Tibériade, Binyamina et Haïfa, plusieurs animations sont organisées à Tibériade – master classe professionnelle avec les élèves de l’école Rimonim et master classe du chef Fabrice Moya ouverte au grand public à l’hôtel Leonardo Plazza de Tibériade, grande master classe pour les chefs des hôtels de Tibériade et Haïfa, en présence des 5 chefs français en résidence dans le Nord, organisée par la municipalité de Tibériade et la fédération des hôtels de Tibériade, un « dîner pour la paix » avec les présences de chefs musulman, juif et chrétien pour la préparation d’un repas avec le chef français Fabrice Moya, et inauguration du marché de la ville.

Une démonstration publique « Watch, see and taste » du Maître boulanger Julien Pietravalle et de Yuval Alhadeff, aura lieu dans la boulangerie Cave Tishbi à Binyamina le vendredi 20 février entre 8h et 12h.

D’autres master classes seront animées par Julien Pietravalle dans le cadre de rencontres professionnelles.

Pour clôturer la Semaine, les chefs français en résidence dans le nord proposeront un dîner de gala à 10 mains le samedi 21 février au restaurant Hanamal 24.

La semaine de la gastronomie, c’est aussi l’opportunité pour des entreprises françaises des secteurs de l’alimentaire, des vins, spiritueux et des arts de la table de venir en Israël à la découverte du marché israélien, une visite qui facilitera la mise en place de partenariats et coopérations bilatérales.

Une série de rencontres BtoB ainsi que des ateliers sur les enjeux du marché israélien permettront à ces entreprises de faire leurs premiers pas en Israël.

Ont déjà répondu présents à l’appel : un ostréiculteur (Parcs Saint Kerber), un fabricant de pâte à tarte et à pizza pour la grande distribution (Cerelia), le leader français des purée de fruits (Charles et Alice) pour la grande distribution et le réseau hôtel, restaurant, café (HoReCa), un producteur de nougats (Nougats CHABERT et GUILLOT) et une startup proposant une solution innovante de traduction des menus en 18 langues (e-officeNFC).

En tête de ce groupe d’entreprises françaises, nous aurons l’honneur d’accueillir la fédératrice de la filière « mieux se nourrir », Madame Catherine Chavrier, dont la mission est de mieux organiser l’offre commerciale française à l’international et booster les exportations françaises. Cette filière pèse 60 milliards d’euros à l’export, entre l’agroalimentaire (40 milliards) et l’agriculture (20 milliards).

Enfin, l’événement doit permettre au public le plus large d’accéder à la gastronomie française. A ce titre, le chef du Palais de l’Elysée, Guillaume Gomez, et Jean-Paul Naquin chef de l’Institut Paul Bocuse, animeront une master classe pour les cuisiniers de l’organisation humanitaire LATET à la Maison de France, Résidence de l’Ambassadeur à Tel Aviv-Yafo. Il cuisinera également le mardi 17 février pour les malades de l’hôpital Beilinson à Petach Tikvah.

La même opération sera mise en place le 20 février avec quatre des cinq chefs français en résidence dans le nord qui cuisineront pour les patients de l’hôpital français de Nazareth. Enfin, les 18 et 19 février, un stand de préparation de plats français sur le marché du Shuk Hanamal animé par le chef français Laurent Bouvier et Yossi Shitrit du restaurant Kitchen Market reversera les gains de ses ventes à l’organisation humanitaire LATET.