Le tribunal pénal de Jérusalem a inculpé lundi quatre adolescents israéliens, accusés d’avoir agressé des fermiers palestiniens en Cisjordanie le 16 janvier.

Les quatre jeunes – un garçon de 18 ans originaire de Petah Tikva, dans le centre du pays, et trois mineurs âgés de 15 à 17 ans – sont accusés d’avoir menacé des agriculteurs palestiniens à l’aide de pierres et de barres de fer dans le secteur de l’avant-poste israélien illégal de Geulat Tzion, situé à proximité de l’implantation de Shiloh dans le nord de la Cisjordanie, a expliqué le ministère de la Justice.

Les suspects sont accusés d’avoir lancé des pierres aux fermiers palestiniens, de les avoir insultés et menacés dans le but de les pousser à quitter la zone.

Le ministère de la Justice a fait savoir dans un communiqué que les adolescents n’avaient pas entretenu de conflits personnels préalables avec les agriculteurs et qu’ils cherchaient l’affrontement pour des motifs idéologiques et nationalistes.

Des agents qui travaillaient sous couverture dans le secteur et qui ont été témoins de l’incident se sont identifiés en tant que policiers et ont ordonné aux suspects de mettre un terme à leurs menaces.

Mais ces derniers ont fui en direction de Geulat Tzion.

Le tribunal n’a pas indiqué quand les adolescents avaient été placés en détention ni comment ils avaient été identifiés, les témoignages affirmant qu’ils portaient des masques au moment de l’incident.

Les quatre jeunes devront répondre d’agression aggravée commise avec des motifs racistes, de tentative aggravée de coups et blessures et de menaces racistes.