Quatre groupes juifs libéraux se sont associés pour appeler le président élu Donald Trump a réviser la nomination de Michael Flynn au poste de Conseiller à la Sécurité nationale, au nom de son hostilité à l’Islam et à son activité antisémite sur Twitter.

« Il a écrit que « la peur des musulmans est rationelle » et que l’Islam est une idéologie politique », « un cancer » qui « se cache derrière une religion » et ressasse continuellement la peur absurde de « la loi de la Charia » qui se répand aux États-Unis », a déclaré les lettre, paraphée par 53 groupes, dont J Street, Americans for Peace Now, T’ruah et le National Council of Jewish Women.

« Sur les réseaux sociaux, il a partagé un tweet ouvertement antisémite », poursuit la lettre, évoquant un incident datant du mois d’août au cours duquel les Flynn a attaqué les démocrates qui condamnaient la Russie pour les images volées qui ont fait honte au parti.

Ses commentaires venaient en réponse à un tweet dans lequel on pouvait lire « CNN est impliqué. ‘La faute à l’URSS’… Plus maintenant, les juifs. Plus maintenant ». Par la suite, Flynn a retiré son retweet et a présenté ses excuses.

L’un des groupes qui a signé la lettre est la Fondation pour la Liberté de culte dans les armées, qui lutte contre la coercition religieuse dans les armées. Le groupe a été fondé par le vétéran Mikey Weinstein, après que ses enfants enfants, à l’armée, ont subi une pression pour se convertir au judaïsme.

Parmi les autres signataires, on retrouve tout un panel de groupes chrétiens et libéraux, ainsi qu’une association de vétérans. C’est le groupe juif libéral J Street qui est à l’initiative de ce courrier, et qui a dirigé les recherches pour trouver des signataires.