Quatre rabbins ont été arrêtés mercredi, soupçonnés d’avoir frauduleusement obtenu une certification leur permettant de devenir rabbins municipaux. Ils auraient même envoyé d’autres personnes passer l’examen à leur place, a annoncé la police.

L’arrestation des hommes, qui n’ont pas été identifiés dans le communiqué des forces de l’ordre, a suivi ce que la police a qualifié « d’enquête compliquée ».

Les quatre suspects s’étaient portés candidats à l’examen leur permettant de devenir des rabbins municipaux. Ils auraient soumis des copies contrefaites des certificats leur permettant de se qualifier à ces hauts postes publics, a indiqué la police.

La police soupçonne les rabbins, qui sont originaires de différentes villes, d’avoir obtenu les certificats sans passer les examens nécessaires. Ils auraient notamment utilisé de faux résultats d’examen et envoyé des imposteurs lors des épreuves, qu’ils ont passé à leur place. Dans un des cas, un rabbin serait directement en contact avec l’examinateur, avec l’espoir que l’examen en serait facilité au moment de l’épreuve et dans la notation.

Les policiers de l’unité Lahav 433 ont arrêté les quatre hommes et perquisitionné leurs domiciles pour trouver des documents qui permettraient d’apporter des preuves de délits de fraude, de faux enregistrement de document, d’usurpation d’identité, de faux et d’usage de faux et d’abus de confiance, a fait savoir le communiqué.

La police a souligné que le grand rabbinat d’Israël, l’instance officielle qui supervise les instituts rabbiniques de l’Etat, avait collaboré à l’enquête.