Quatre Palestiniens de Jérusalem Est ont été inculpés mercredi 5 février car ils prévoyaient une importante attaque ciblant une salle de fêtes située dans la ville. Les quatre suspects, âgés de 19 à 21 ans, ont été accusés de conspiration pour aider l’ennemi en temps de guerre.

Selon le chef d’inculpation, déposé au tribunal de grande instance de Jérusalem et rendu public le même jour, deux des quatre suspects comptaient s’habiller en juifs ultra-orthodoxes.

Les deux résidents du quartier Jabel Mukaber à Jérusalem Est, voulaient assister à un mariage donné à la salle « Nof » de Jérusalem dans le quartier de Bait Vagan, en dissimulant des armes à feu sous leurs vêtements pour ouvrir le feu sur les invités.

Les suspects auraient approché un revendeur d’armes palestinien en Cisjordanie qui aurait accepté de leur vendre deux mitraillettes UZI pour 50 000 NIS.

Ils auraient alors demandé de l’aide auprès d’un autre homme pour les aider à récolter des fonds pour pouvoir acheter les armes.

En décembre, trois des suspects seraient descendus à la salle Nof pour inspecter les lieux. Ils y auraient repéré les entrées principales ainsi que les entrées du personnel pour savoir laquelle emprunter.

Un peu plus tard, alors que l’un des trois suspects a décidé de ne plus prendre part aux évènements, les deux suspects restant ont recruté un quatrième homme.

Une audience provisoire a lieu ce jeudi 6 février.