Le Maroc et la Tunisie ont rejoint l’Egypte et l’Arabie Saoudite en se qualifiant pour la Coupe du Monde 2018 en Russie samedi, marquant ainsi la première participation de quatre nations arabes à la phase finale.

Le Maroc a marqué deux buts en cinq minutes grâce à Nabil Dirar et Medhi Benatia lors de la première mi-temps pour triompher 2-0 en Côte d’Ivoire et remporter le Groupe C.

Les « Lions de l’Atlas », surnom de l’équipe nationale marocaine, reviennent au tournoi pour la première fois depuis 1998 après avoir terminé avec 12 points, n’ayant pas encaissé de buts lors de la campagne du groupe de six matches.

Le sélectionneur Hervé Renard a révélé après le match que le roi du Maroc Mohammed VI l’avait appelé pour féliciter l’équipe.

« Je remercie Sa Majesté de m’avoir appelé. C’est un grand honneur », a déclaré le Français.

« Il voulait nous parler pour rendre hommage à tout le monde. Ce soir nous sommes fiers du maillot marocain, fier que le drapeau marocain revienne à la Coupe du Monde. C’est la cinquième qualification donc le Maroc n’est pas un petit pays (de football). »

La Tunisie n’a pas pu faire tomber les voisins de la Libye à Rades à la périphérie de Tunis et a dû se contenter d’un nul 0-0 juste assez pour les voir dépasser la ligne d’arrivée.

Avec la deuxième place de la République Démocratique du Congo, qui a doublé le temps des arrêts de jeu pour vaincre la Guinée 3-1 à Kinshasa, un seul point séparait les deux premiers.

La Tunisie invaincue a récolté 14 points pour une première participation à la Coupe du monde depuis 2006, la RD Congo en avait 13, la Libye quatre et la Guinée trois.

L’Egypte s’était déjà qualifiée dans le groupe Afrique, et l’Arabie Saoudite s’est qualifiée dans le groupe Asie.

Le fait que quatre pays arabes participent à la compétition représente un coup de pouce important pour le football nord-africain et moyen-oriental, le précédent record de trois seulement ayant eu lieu en 1986 et 1998.

Outre les quatre pays arabes, l’Iran, qualifié en tant que représentant de la Confédération asiatique de football, participera également à la compétition de 2018.

Le tirage au sort pour la phase finale aura lieu le 1er décembre, avec la possibilité intrigante pour l’Iran et l’Arabie Saoudite de se jouer sur le terrain alors que les tensions politiques s’intensifient entre les deux nations du Moyen-Orient.