L’armée israélienne a publié le nom du 43e soldat de Tsahal à être tombé lors de l’opération Bordure protectrice, sergent de première classe (rés.) Barak Refael Degorker, 27 ans, de Gan Yavne.

Degorker a succombé aux blessures qu’il a subies durant la nuit du samedi au dimanche près de la frontière de Gaza quand il a été frappé par un mortier.

Il était l’un des 65 000 réservistes appelés au cours du mois passé pour l’opération de Gaza.

L’armée israélienne a annoncé samedi soir dernier que trois soldats ont été tués dans la bande de Gaza pendant la journée, portant le bilan des morts à 40 durant l’opération Bordure protectrice.

Les soldats étaient le lieutenant Roy Peles, âgé de 21 ans et originaire de Tel Aviv, tué quand un véhicule blindé a été frappé par des tirs militants ; le Sergent d’état-major Avraham Grintzvaig, 21 ans, de Petah Tikva, tué dans un échange de tirs dans le nord de la bande de Gaza ; le Sergent d’état-major Gal Bason, 21 ans, de Holon, également tué dans le nord de la bande de Gaza.

L’armée a également publié le nom du deuxième soldat tué vendredi dans la nuit à Gaza. Il s’agissait d’Amit Yeori, 20 ans, de Jérusalem.

Amit Yeori - soldat israélien mort à Gaza le 25 juillet 2014 (Crédit : autorisation)

Amit Yeori – soldat israélien mort à Gaza le 25 juillet 2014 (Crédit : autorisation)

Plus tôt, l’armée israélienne avait déclaré que deux soldats avaient été tués pendant la nuit donnant le nom du premier, Guy Boyland, âgé de 21 ans et originaire de Ginosar.

Boyland sera enterré dimanche après-midi au cimetière militaire du kibboutz Ginosar.

Guy Boyland - mort au combat à Gaza (Crédit : IDF)

Guy Boyland – mort au combat à Gaza (Crédit : IDF)

Vendredi, l’armée avait annoncé la mort de deux soldats : le sergent major Yair Ashkenazy et le sergent d’état-major Guy Levy.

Le sergent d’Etat-major Guy Levy - mort au combat à Gaza par des tirs de mortier près d'une école de l'UNWRA (Crédit : IDF)

Le sergent d’état-major Guy Levy – mort au combat à Gaza par des tirs de mortier près d’une école de l’UNWRA (Crédit : IDF)

Levy a été tué par un missile antitank tiré depuis près d’une école de l’ONU, a dit l’armée. Des obus de mortier et des missiles antitanks ont été tirés « d’une structure près d’une école de l’UNRWA » a déclaré l’armée, tuant Levy et blessant plusieurs autres.

Ashkenazy, âgé de 36 ans, a été tué dans un combat au nord de la bande de Gaza, possiblement par un tir ami. Il laisse derrière lui sa femme et trois enfants.

 Sergent maitre Yair Ashkenazy - mort au combat à Gaza à 36 ans (Crédit : IDF)

Sergent major Yair Ashkenazy – mort au combat à Gaza à 36 ans (Crédit : IDF)

L’armée a également affirmé vendredi que le Sergent Oron Shaul, précédemment déclaré disparu et annoncé kidnappé selon le Hamas, a été tué dans le quartier de Chajaya à Gaza le 13 juillet, à l’occasion d’une bataille sanglante dans laquelle six autres soldats sont morts.

Les restes des soldats disparus n’ont pas été trouvés, mais un comité d’éthique spécial de l’armée israélienne a décrété qu’un nombre suffisant de preuves existe pour déterminer que Shaul a été tué dans l’attaque.

Le Général de Brigade rabbin en chef Rafi Peretz a informé la famille du soldat que Shaul a été déclaré soldat mort « dont le lieu de sépulture est inconnu ». Cela signifie que des funérailles n’auront pas lieu pour le moment.

Racheli Gazit, parlant au nom de la famille vendredi après-midi a dit que la famille était « toujours en prise avec les nouvelles » et n’a pas dit qu’ils avaient accepté cela.

Jusque-là, la famille avait déclaré qu’elle considérait Shaul toujours en vie.

Oron Shaul - soldat qu était présumé manquant  a été déclaré mort par l'armée (Crédit : IDF)

Oron Shaul – soldat qui était présumé manquant a été déclaré mort par l’armée (Crédit : IDF)