Cinq roquettes tirées par les Palestiniens à partir de la bande de Gaza ont atteint vendredi soir le territoire israélien, sans faire ni victime ni dégât, a annoncé une porte-parole de l’armée.

Deux des roquettes ont été détruites en vol par le système anti-missile Dôme de fer, un système d’interception, a ajouté la porte-parole.

Auparavant, deux Palestiniens avaient été tués dans un raid aérien israélien à Gaza, près de la maison de l’ex-chef du gouvernement du Hamas islamiste dans le territoire palestinien, Ismael Haniyeh, selon des sources médicales palestiniennes.

L’armée israélienne a confirmé le raid dans un communiqué, affirmant que les deux hommes « étaient impliqués dans les tirs de roquettes sur Israël au cours de la semaine », ajoutant qu' »ils « préparaient d’autres attaques contre Israël et ses citoyens ».

La tension est montée à la frontière entre la bande de Gaza et Israël à la suite de l’enlèvement le 12 juin de trois jeunes Israéliens dans le sud de la Cisjordanie occupée, où l’armée israélienne a lancé une vaste opération pour les retrouver.