25ème jour de l’opération Bordure protectrice. La trêve n’a duré que 2 heures au lieu des 72h conclues par le Secrétaire d’Etat américain et l’ONU. Elle a été rompue par le Hamas. Le Hamas a enlevé un sous-lieutenant âgé de 23 ans Hadar Goldin, 2 soldats ont été tués lors de l’enlèvement – pendant la trêve. Les Etats-Unis et l’ONU ont condamné le Hamas et ont réclamé sa libération immédiate et sans condition, mais le Hamas reste vague, évoquant l’enlèvement, tel un « incident ».

Les roquettes ont continué de pleuvoir sur le sud d’Israël.

L’Egypte avait fait savoir qu’elle retirait son invitation aux factions palestiniennes (Hamas, Fatah, Jihad islamique) des pourparlers initialement prévus samedi au Caire, mais est revenue sur sa décision en début de soirée. L’invitation du Caire aux délégations israélienne et palestinienne tient donc toujours.

En direct
rafraîchir :  

Obama : le soldat israélien capturé par le Hamas doit être libéré “dès que possible”

L’invitation du Caire aux délégations israélienne et palestinienne tient toujours

L’invitation égyptienne à envoyer des délégations israélienne et palestinienne au Caire pour des négociations en vue d’un cessez-le-feu est “toujours d’actualité”, malgré l’échec d’une trêve humanitaire de 72 heures, a assuré vendredi l’Egypte.

“L’Egypte assure que l’invitation qu’elle a envoyée à l’Autorité palestinienne et au gouvernement israélien pour envoyer deux délégations au Caire pour étudier tous les points de litige (…) est toujours d’actualité” a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Avant l’échec du cessez-le-feu, qui n’a pas tenu deux heures, l’Egypte avait invité Israël et l’Autorité palestinienne à envoyer des délégations au Caire pour des négociations en vue d’une trêve plus pérenne.

Mais Ziad al-Nakhale, un responsable du groupe terroriste du Jihad islamique, allié du Hamas, a déclaré à l’AFP que les autorités égyptiennes avaient “repoussé” les discussions après qu’Israël eut annoncé la capture probable dans la matinée d’un de ses soldats.

Mahmoud Abbas a néanmoins assuré qu’une délégation composée de membres de son mouvement, le Fatah, mais aussi du Hamas et du Jihad islamique, se rendrait malgré tout au Caire samedi pour des discussions, “quelles que soient les circonstances”.

Le ministère égyptien a en outre condamné Israël pour “continuer à viser des civils palestiniens innocents”, en référence aux bombardements israéliens intenses vendredi dans le secteur de Rafah (sud) qui ont fait des dizaines de morts, jugeant que de tels actes “n’ouvrent pas la voie à une reprise des négociations”.

Le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choukri s’est entretenu au téléphone vendredi avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry, le président Abbas, et d’autres leaders arabes pour discuter de la situation à Gaza, selon le ministère.

- AFP et TOI Staff

62 Palestiniens tués à Rafah, selon les Palestiniens à Gaza

Au moins 62 Palestiniens ont été tués et 350 blessés vendredi lors des opérations militaires israéliennes qui ont suivi la disparition d’un soldat israélien probablement capturé dans la bande de Gaza, près de Rafah (sud), ont annoncé les secours locaux de la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas.

Quatre autres ont été tués à Khan Younès, un peu plus au nord.

Plus de 1 500 Palestiniens, très majoritairement des civils, ont été tués en 25 jours de conflit, selon cette même source.

- AFP et TOI staff

Le Canada condamne le Hamas pour la rupture du cessez-le-feu et l’enlèvement du soldat

Le ministre des Affaires étrangères du Canada John Baird condamne le Hamas pour avoir violé un autre cessez-le-feu et et l’enlèvement du second lieutenant Hadar Goldin ce matin.

“Le Canada est consterné de voir que le Hamas, quelques heures seulement après le début du cessez-le-feu, a encore une fois ouvertement violé cet accord. L’enlèvement par le Hamas d’un soldat israélien est un acte honteux et répugnant et montre une fois de plus le mépris complet du Hamas pour la paix et le bien-être du peuple palestinien”, dit-il dans un communiqué.

“Le Hamas a perdu toute crédibilité, et nous devons continuer à travailler pour isoler cette organisation terroriste qui valorise la mort sur la paix,” dit-il.

John Baird (Credit : Channel 10 Screen Shot)

John Baird (Credit : Channel 10 Screen Shot)

L’armée frappe des douzaines de sites terroristes

Tsahal a visé des centres de commandes, rapporte la Deuxième chaîne.

Prosor à l’ONU : déclarez le Hamas comme groupe terroriste

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor, appelle l’organisme international à reconnaître le Hamas comme une organisation terroriste et à arrêter de lui donner une «main libre».

Prosor demande instamment à l’ONU de prendre un certain nombre de mesures immédiates en réponse à l’enlèvement, ce matin, d’un officier de Tsahal dans le sud de la bande de Gaza : condamner le Hamas pour avoir enlever un soldat israélien, avoir rompu une trêve temporaire et avoir refusé l’aide humanitaire à la population de Gaza, exiger la démilitarisation de la bande de Gaza et déclarer le Hamas comme organisation terroriste.

Il ajoute que l’enlèvement prouve que le Hamas s’engage plus à tuer et à enlever des Israéliens que pour le bien-être du peuple palestinien.

Soulignant que les terroristes de Gaza ont tiré 3 073 roquettes sur Israël au cours du seul dernier mois, Prosor demande combien de preuves a besoin l’ONU avant de classer le Hamas comme organisation terroriste.

Ban Ki-moon demande la libération immédiate du soldat israélien enlevé

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon “exige la libération immédiate et sans conditions du soldat (israélien) capturé” à Gaza, a indiqué vendredi son porte-parole Stéphane Dujarric.

La rupture du cessez-le-feu à Gaza “remet en question la crédibilité des assurances données par le Hamas aux Nations unies”, ajoute le communiqué de l’ONU lu par M. Dujarric.

- AFP

Le Sénat approuve un financement supplémentaire pour le Dôme de fer

Lors d’une séance qui a continué à s’étendre au-delà de la date de jeudi pour les vacances parlementaires, le Sénat a donné son consentement unanime pour faire avancer la législation d’urgence de fournir à Israël un montant supplémentaire de 225 millions de dollars pour le financement du système de défense antimissile du Dôme de fer.

Bien que les sénateurs n’ont pas réussi à parvenir à un accord sur le budget supplémentaire jeudi soir, le Sénat a convoqué vendredi matin pour tenter de nouveau de trouver un accord.

“C’est un bon exemple pour mettre de côté les considérations partisanes,” a déclaré le chef de la minorité du Sénat Mitch McConnell (R-KY) après que son parti a travaillé avec la majorité au Sénat Harry Reid (D-NV) pour faire passer le financement.

Le projet de loi va maintenant passer à la Chambre.

Il est susceptible que le projet de loi du Sénat passe dans les prochains jours, voire quelques heures.

- Rebecca Shimoni Stoil

Kerry appelle immédiatement à la libération inconditionnelle du soldat de Tsahal

Le Secrétaire d’Etat John Kerry condamne une violation “scandaleuse” par des militants palestiniens de la trêve à Gaza. Kerry exige la libération immédiate du soldat israélien enlevé, apparemment par le groupe terroriste du Hamas.

Kerry a publié une déclaration disant que l’attaque militante était un affront à l’assurance que les deux parties avaient donné à l’Organisation des Nations Unies de respecter le cessez-le-feu. Le secrétaire d’Etat américain exige que le Hamas à “libére immédiatement et sans condition” le second lieutenant Hadar Goldin, capturé dans une attaque qui a également tué deux soldats israéliens.

Kerry dit qu’il a parlé avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur les développements qui ont conduit Israël à déclarer le cessez-le-feu, terminé.

Kerry dit que ce serait une “tragédie” si l’attaque a conduit à plus de violence et de souffrance.

L’UE regrette la rupture du cessez-le-feu, n’évoque pas Hadar Goldin

La délégation de l’Union européenne à l’Etat d’Israël publie une déclaration déplorant l’échec du cessez-le-feu de 72 heures qui est entré en vigueur pour quelques heures ce matin, mais ne fait aucune mention de l’attaque par des hommes armés du Hamas près de Rafah moins de deux heures après le début de la trêve qui a tué deux soldats et conduit à la capture du second lieutenant Hadar Goldin.

“Nous regrettons profondément que le cessez-le-feu humanitaire de 72 heures annoncé dans la bande de Gaza a déjà été violé. Il est primordial que toutes les parties respectent les termes de la trêve, et nous appelons toutes les parties à respecter les engagements pris antérieurement en vue de parvenir à un cessez-le-feu durable pour mettre fin à la situation tragique actuelle,” déclare la délégation dans un communiqué adressé à la presse.

Le Hamas reste vague sur l’enlèvement

Les responsables du Hamas ne discutent pas de l’enlèvement, mais disent qu’un incident s’est produit avant le début de la trêve, à 07h00, et que c’est le résultat de la destruction en profondeur des tunnels par Tsahal, qui a provoqué une réponse du Hamas

La Deuxième chaîne réaffirme qu’Israël dit que c’est un mensonge, et que l’incident a eu lieu à 09h30.

Le Hamas voudrait renouveler l’accord de trêve

Le Hamas dit à l’Égypte qu’il est prêt à renouveler son accord de trêve humanitaire avec Israël, initialement prévu pour 72 heures à partir de ce matin, 8h, et de donner des garanties que les autres factions terroristes de Gaza vont se conformer à l’accord, a déclaré Ehud Yaari, citant un responsable du Hamas.

L’Égypte dit qu’il allait vérifier avec Israël, et pour l’instant elle ne compte pas laisser les délégués du Hamas venir au Caire pour des pourparlers de trêve jusqu’à ce qu’il reçoive une réponse de Jérusalem. La délégation était attendue samedi au Caire.

Abbas avait alors dit, “quelques soient les circonstances”, la délégation palestinienne formée du Fatah, du Hamas et du Johad islamique serait au Caire samedi.

Ashraf al-Kidra dément que le personnel de l’hôpital Shifa avait été mis en garde pour évacuer

Le responsable du ministère de la Santé à Gaza, contrôlée par le Hamas, Ashraf al-Kidra dément que le personnel de l’hôpital Shifa avait été mis en garde pour évacuer lors des frappes de Tsahal, rapporte la radio israélienne.

Condamnation sans équivoque de Washington

“Pour le moment, la principale préoccupation est le soldat”, a déclaré Antony Blinken, directeur adjoint du Conseil de sécurité nationale, cabinet de politique étrangère de Barack Obama.

“S’il a été fait prisonnier, il doit être relâché”, a-t-il ajouté, conscient du traumatisme qu’avait représenté le rapt en juin 2006 du soldat franco-israélien Gilad Shalit. Son enlèvement avait déclenché cinq mois d’opérations militaires à Gaza. Il a finalement été libéré en octobre 2011 en échange de 1 027 prisonniers palestiniens.

Pour ce proche conseiller du président américain, “l’attaque surprise du Hamas” qui a “profité du cessez-le-feu” est “absolument scandaleuse”. “Nous espérons que le reste du monde se joindra à nous pour la condamner”, a-t-il déclaré sur MSNBC, comme pour mieux souligner que la répartition des responsabilités ne faisait aucun doute.

Il a précisé que M. Kerry, actuellement en déplacement en Inde, s’était entretenu par téléphone vendredi matin avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

- avec AFP

Le père de Hadar Goldin : “l’armée va retourner chaque pierre pour le trouver”

Le père du soldat capturé, le second lieutenant. Hadar Goldin, Simha Goldin, dit qu’il est « sûr que l’armée ne laissera pas un moment de répit pour retourner chaque pierre dans la bande de Gaza pour ramener Hadar en un seul morceau.”

Goldin a fait la déclaration à la presse à l’extérieur de la maison familiale à Kfar Saba.

Sirènes à Ashkelon, Netivot

3 soldats sur 5 inhumés aujourd’hui

Noam Rosenthal, 20 ans, tué par un tir de mortier

Noam Rosenthal, 20 ans, tué par un tir de mortier (Crédit: IDF Spokesperson/FLASH90)

Noam Rosenthal, 20 ans, tué par un tir de mortier (Crédit: IDF Spokesperson/FLASH90)

Shay Kushnir, 20 ans tué par un tir de mortier.

Shay Kushnir

Shay Kushnir

Sergent (Rés.) Daniel Marash, 22 ans, de Rishon LeZion, a été inhumé au cimetière militaire de Holon.

Les funérailles du capitaine Omri Tal, 22 ans, de Yehud, et le capitaine (Rés.) Liran Adir (Edry), 31 ans, de Azouz, n’ont pas encore été annoncées.

Amman : Des milliers de personnes manifestent contre Israël, certains en soutien au Hamas

Major Benaya Israël et Liel Guideoni morts dans l’enlèvement de Hadar Goldin

L’armée publie les noms des deux soldats tués ce matin lors de l’attaque sur les troupes dans le sud de la bande de Gaza dans lequel le second lieutenant Hadar Goldin a été capturé.

Major Benaya Israël, 26 ans, de Kiryat Arba.

Première Sgt. Liel Guideoni, 20 ans, de Jérusalem.

Les deux ont servi dans la brigade Givati​​.

Un Palestinien tué en Cisjordanie

Un Palestinien a été tué vendredi par les forces de sécurité israéliennes dans le nord de la Cisjordanie au cours de heurts à Tulkarem près de Naplouse, ont indiqué les forces de sécurité palestiniennes à l’AFP.

Tamer Smour, 22 ans, a été tué par balle dans ce territoire agité par des troubles quotidiens mais qui, malgré une dizaine de morts la semaine dernière, ne s’est pas embrasé au moment où la bande de Gaza était soumise à un déluge de feu de la part de l’armée israélienne.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, 39 jeunes gens ont été blessés à balles réelles ou en caoutchouc lors de ces affrontements survenus en différents points du territoire après la prière du vendredi.

A Hébron, 5 000 Palestiniens ont ainsi manifesté pour dire “stop au génocide à Gaza” ou réclamer “le tribunal pénal international pour Israël”, a rapporté un photographe de l’AFP.

- AFP

Le cabinet de sécurité repousse sa réunion à 18H30

2 bus de 120 passagers coincés à Rafah

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur Iyad Al-Bozom du Hamas rapporte sur sa page Facebook qu’à 12h00 l’Egypte avait fermé le passage de Rafah à deux bus avec 120 passagers à bord qui devaient partir par le Sinaï.

Bozom dit que les voyageurs sont en grave danger en raison des frappes israéliennes sur Rafah et demande à la Croix-Rouge internationale de les sauver de la région. “Nous mettrons sur le compte de la responsabilité de leur vie, l’occupation israélienne”, écrit Bozom.

- Elhanan Miller

Livni : les actions de l’armée sont « justes », le Hamas est responsable du massacre

Les actions de l’armée israélienne dans la bande de Gaza sont justes et soutenues par nous tous, affirme la ministre de la Justice, Tzipi Livni.

“Le Hamas a payé et continuera de payer un lourd tribut. Et si ce n’était pas suffisamment clair pour tout le monde encore, maintenant le monde sait qui est responsable de la destruction et du massacre des civils dans la bande de Gaza”.

- Raphaël Ahren

Netanyahu à Kerry : le Hamas a brisé les promesses qu’il vous a faites

Le Hamas et les autres organisations terroristes de Gaza “devront supporter les conséquences de leurs actes”, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu au secrétaire américain John Kerry cet après-midi au cours d’une conversation téléphonique.

“Israël prendra toutes les mesures nécessaires contre ceux qui appellent à sa destruction et qui mènent des attaques terroristes contre ses citoyens”.

Durant leur conversation, M. Netanyahu a souligné à Kerry que, malgré la déclaration conjointe du Secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon et de Kerry, qui affirmait avoir reçu des garanties du Hamas et les autres groupes terroristes dans la bande, les Palestiniens ont “unilatéralement et de manière flagrante” violé le cessez-le-feu.

Les soldats israéliens ont été attaqué plus d’une heure après le début du cessez-le-feu humanitaire qui a pris effet à 08h00.

“À la suite de cette attaque, deux soldats de l’armée ont été tués et il y a des soupçons qu’un autre soldat a été enlevé – tout cela s’est passé après que le-feu soit entré en vigueur “, a-t-il expliqué à Kerry.

Netanyahu à Kerry : le Hamas paiera

Lors d’un appel téléphonique au secrétaire Kerry, le Premier ministre Netanyahu a déclaré que le Hamas avait violé le cessez-le-feu en enlevant un soldat et en en tuant deux à Rafah ce matin.

Netanyahu affirme que le Hamas devra en supporter les conséquences.

Plus de cessez-le-feu dans un futur proche, affirme l’ex-commandant de la division de Gaza

L’ancien commandant de la Division de la bande de Gaza, le Major-général (réserviste) Israël Ziv, affirme que l’attentat-suicide et l’enlèvement du Lieutenant Hadar Goldin de la brigade Givati​​, “a mis fin” à la compréhension de la nécessité et de la volonté d’atteindre un cessez-le-feu dans un avenir immédiat.

“Je crois que nous allons maintenant faire face à une nouvelle stratégie du gouvernement israélien,” dit-il dans une conférence téléphonique avec Israel Project.

Il souligne que l’attaque prouve que le Hamas “n’en est pas là” en termes de désir de signer un cessez-le-feu, et qu’Israël devra donc “s’adapter” et “aller de l’avant”.

Ziv, un ancien chef de la branche opérationnelle de l’armée, affirme que l’armée israélienne “a plusieurs plans” et que, même si ces plans peuvent mettre un terme à une invasion à grande échelle de la bande de Gaza, l’armée pourrait bien accroître la pression sur les zones urbaines dans les jours à venir.

Il ne rejette pas d’emblée l’idée d’une offensive autour de l’hôpital Shifa dans la ville de Gaza, où la direction du Hamas se cacherait.

Mais il explique que la première étape serait probablement de lancer un ultimatum aux parties en pourparlers de cessez-le-feu au Caire et faire pression sur le Hamas pour qu’il rende le soldat disparu sans conditions préalables.

- Mitch Ginsburg

Le porte-parole du Hamas n’a pas confirmé l’enlèvement, mais le n°2, oui

Le Hamas refuse de confirmer si ses hommes armés ont enlevé un soldat israélien. Ce, après le porte-parole du Hamas, Moussa Abou Marzouk avait déjà revendiqué l’enlèvement, et aurait dit que le Hamas tenait un soldat vivant.

Ehud Yaari, commentateur de la Deuxième chaîne, dit que le Hamas a clairement décidé qu’il n’est pas dans son intérêt de reconnaître qu’il détient un soldat, et aussi qu’il ne peut pas réellement savoir exactement ce qui se passe à Rafah.

Le cabinet de sécurité se réunit ce soir pour évoquer la situation

Washington dénonce une violation “barbare” du cessez-le-feu par le Hamas

La Maison Blanche a dénoncé vendredi matin une violation “barbare” du cessez-le-feu par le Hamas à Gaza faisant état de la mort de deux soldats et de la capture d’un officier.

“Les Israéliens indiquent ce matin que le cessez-le-feu a été violé et que des membres du Hamas ont visiblement utilisé la trêve humanitaire pour attaquer des soldats israéliens et même prendre un otage. Ce serait une violation assez barbare de l’accord de cessez-le-feu”, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, sur CNN.

“Nous souhaitons que la communauté internationale condamne ces actes aussi clairement que possible et encourageons ceux qui ont de l’influence sur le Hamas à s’assurer que (le mouvement islamiste palestinien) respecte l’accord sur lequel il s’est engagé hier (jeudi)”, a-t-il poursuivi.

Interrogé sur une éventuelle ambiguïté dans les termes du cessez-le-feu, liée en particulier aux conditions dans lesquelles Israël pouvait poursuivre ses opérations derrière ses positions actuelles, le porte-parole de l’exécutif américain a catégoriquement écarté cette hypothèse.

“Nous avons été transparents et toutes les parties impliquées ont été transparentes sur le contenu de cet accord. Le Hamas a la responsabilité de respecter l’accord et il apparaît qu’il ne l’a pas fait”, a-t-il affirmé.

- avec AFP

Abbas : Le Fatah, le Hamas et le Jihad islamique au Caire “quelles que soient les circonstances”

Une délégation palestinienne, incluant le Hamas, se rendra samedi au Caire pour des discussions avec des responsables égyptiens sur un cessez-le feu à Gaza, a indiqué vendredi le président de l’AP Mahmoud Abbas à Ramallah.

M. Abbas “a formé la délégation qui ira samedi au Caire quelles que soient les circonstances”, selon un communiqué de la présidence. Cette délégation sera composée de représentants du Fatah, le mouvement de M. Abbas, du groupe terroriste du Hamas, au pouvoir à Gaza, et de son allié l’autre groupe terroriste Jihad islamique.

- avec AFP

2 soldats tués lors de l’enlèvement de Hadar Goldin

L’armée israélienne annonce que deux soldats ont été tués dans l’enlèvement du Second lieutenant Hadar Goldin, 23 ans, originaire de Kfar Saba, à Rafah ce matin.

Les identités des soldats n’ont pas encore été annoncés, mais leurs familles ont été notifiées.

Leurs décès soulèvent le nombre de morts de l’armée israélienne à 63 depuis le début de l’opération Bordure protectrice.

​​La brigade Givati mène la recherche du soldat enlevé

Le porte-parole de l’armée Peter Lerner indique que peu de temps s’est écoulé entre l’attaque de Rafah ce matin et le constat qu’un soldat avait disparu.

Il explique que les recherches sont menées par le colonel Ofer Winter, commandant de la brigade Givati​​, et que la famille du soldat a été mise au courant de la situation.

- Mitch Ginsburg

Hadar Godin, de la brigade Givati a été enlevé par le Hamas pendant la trêve

Israël critique le Hamas qui n’a pas respecté ses engagements

L’une des premières réactions officielles aux événements qui se sont déroulés à Gaza ce matin est de critiquer le Hamas pour avoir enfreint à nouveau une trêve humanitaire.

“Il est clair que le Hamas a violé encore un autre cessez-le-feu humanitaire”, explique le fonctionnaire au Times Of Israel. “Ils n’ont pas respecté les engagements qu’ils ont pris face au secrétaire général des Nations unies et au secrétaire d’Etat des Etats-Unis . C’est évidemment une violation flagrante de l’accord de cessez-le-feu, ce qui a permis aux troupes israéliennes de rester sur place et nous permet de continuer à travailler sur les tunnels”.

- Raphaël Ahren

Deux roquettes abattues sur Sderot

Deux roquettes ont été interceptées sur Sderot et la périphérie de Ashkelon. Deux autres ont explosé dans des espace ouverts. Aucune blessure ou dommage n’ont été signalés.

Le chef du Hamas affirme que le soldat a été enlevé avant la trêve

Moussa Abou Marzouk du Hamas déclare que le Hamas a capturé un soldat israélien. Il a expliqué à l’agence d’informations turque Anadolu que l’enlèvement a eu lieu peu de temps avant que la trêve, qui depuis s’est transformée en échec, soit entrée en vigueur.

Israël affirme que l’incident durant lequel le soldat a été enlevé est survenu vers 9h30, plus d’une heure après le début de la trêve supposée.

“Sayeret Matkal probablement déployé dans le but de retrouver le soldat enlevé”

Omer Bar-Lev, le député travailliste qui était le commandant de l’unité du commando d’élite d’Israël, Sayeret Matkal, explique que l’armée israélienne a sans doute maintenant déployé cette unité profondément à l’intérieur de Rafah pour rechercher le soldat enlevé. Ils vont se déplacer de maison en maison, si nécessaire. L’armée israélienne “doit physiquement être proche de la zone.”

Le soldat Givati ​​a été enlevé vers 9h30 près de Rafah lorsque son unité a été attaquée par des hommes armés qui ont émergé d’un tunnel. Il y avait parmi eux un kamikaze.

Les terroristes vont essayé de sortir le soldat de la région par les tunnels. “C’est une course contre la montre… pour les forces terrestres, elles doivent fermer la zone, et fouiller toutes les maisons”.

Le Hamas accuse à son tour Israël d’avoir violé la trêve

L’UE appelle au respect du cessez-le-feu à Gaza

L’Union européenne a appelé vendredi au respect du cessez-le-feu dans la bande de Gaza, quelques minutes avant que l’armée israélienne annonce la fin de la trêve avec le Hamas, car celui-ci l’avait rompue.

L’armée israélienne a annoncé vendredi la fin du cessez-le-feu avec le Hamas dans la bande de Gaza, où un de ses soldats a été capturé. La trêve était entrée en vigueur à 08H00 (05H00 GMT), mais a rapidement semblé voler en éclats.

Peu avant l’annonce de l’armée israélienne, une porte-parole de l’UE avait déploré que “le cessez-le-feu ne soit pas véritablement mis en place”.

“Nous jugeons nécessaire qu’un cessez-le-feu soit en place, respecté et que les mort de civils cessent”, avait affirmé vendredi Maja Kocijancic, une porte-parole des services diplomatiques de l’UE lors d’un point de presse.

- avec AFP

L’envoyé de l’ONU condamne les dires selon lesquels le Hamas viole la trêve

L’envoyé spécial de l’ONU, Robert Serry, déclare dans un communiqué qu’il avait été informé par Israël d’un “incident grave ce matin» pendant la trêve impliquant “un tunnel derrière les lignes de l’armée dans la zone de Rafah de la bande de Gaza “, durant lequel deux soldats et de multiple Palestiniens ont été tués.

“L’Organisation des Nations unies n’est pas en mesure de confirmer de manière indépendante ces rapports”, explique Serry. Si, cependant, cela est confirmé, “cela constituerait une grave violation du cessez-le-feu humanitaire en place depuis huit heures ce matin par les factions militantes de Gaza, qui doivent être condamnés dans les termes les plus forts”.

Serry appelle les factions palestiniennes à observer la trêve humanitaire, et, s’inquiète des “graves conséquences sur le terrain qui pourraient survenir à la suite de cet incident.”

Le Hamas revendique le kidnapping d’un soldat

L’aile militaire du Hamas affirme avoir enlevé un soldat israélien. Revendication qui arrive peu de temps après la confirmation de l’armée israélienne par un communiqué que “les informations initiales suggèrent qu’un soldat de l’armée a été enlevé par des terroristes” lors d’une attaque vers 9h30

L’ancien conseiller à la sécurité nationale Giora Eiland affirme que cela signifie [qu'il y aura] “une escalade” [de la violence] dans la zone de Rafah où l’enlèvement a eu lieu. L’armée essaie de retrouver le soldat mais cela peut aussi marquer une escalade de l’ensemble du conflit.

L’armée installe des points de contrôle le long de la route près de la bande de Gaza

L’armée a mis en place des barrages routiers le long de la route 232, la route parallèle à la frontière avec la bande de Gaza.

Dans le même temps, le ministère de la Santé du Hamas affirme que 27 Palestiniens ont été tués dans le sud de la bande de Gaza après le début du cessez-le-feu.

20 soldats tués par des tirs de mortier pas à Gaza

Alon Ben David de la Dixième chaîne indique que 20 des 61 soldats israéliens tués jusqu’à présent ne sont morts pas sur le territoire de Gaza, mais dans la zone à l’extérieur de la bande dans le sud d’Israël.

Les cinq soldats tués jeudi ont été touchés par un obus de mortier du côté israélien de la frontière, à un point de rassemblement de l’armée. «C’est impardonnable», s’insurge Roni Daniel de la Deuxième chaîne, qui note que neuf soldats ont été tués de cette façon. Il déclare que ces points de rassemblement devraient être hors de portée de l’ennemi.

L’enlèvement serait la “plus grande réussite” du Hamas

La Deuxième chaîne note que cet enlèvement serait la “plus grande réussite” du Hamas dans la guerre à ce jour. La chaîne souligne que la tentative d’enlèvement a eu lieu pendant la trêve humanitaire qui a débuté à 8 h.

L’armée inquiète pour un soldat qui a été enlevé à Rafah

L’armée israélienne craint qu’un soldat israélien a peut-être été enlevé vers 9h30 à proximité de Rafah.

Cela s’est produit lorsque des hommes armés ont ouvert le feu sur des soldats israéliens dans la ville qui se trouve dans le sud de la bande de Gaza. L’armée israélienne soupçonne les terroristes d’avoir enlevé un soldat. Elle mène des recherches approfondies et tente de résoudre la situation.

L’Egypte repousse les pourparlers après la “capture” d’un soldat israélien

L’Egypte a informé vendredi les responsables palestiniens qu’elle repoussait les négociations prévues au Caire entre délégations israélienne et palestinienne, après qu’Israël l’a informée de la capture d’un de ses soldats, selon un responsable du Jihad islamique.

“Les Egyptiens ont contacté le Jihad islamique et on dit qu’Israël les avaient informés qu’un soldat avait été capturé”, a affirmé Ziad al-Nakhale à l’AFP. “Les discussions ont été repoussées”.

L’armée révèle le nom du cinquième soldat tué

L’armée israélienne a révélé le nom de la cinquième soldat tué jeudi, la Capitaine réserviste Liran Adir (Edry), 31 ans, de Azouz. elle a aussi publié les photos de trois autres soldats du corps blindé tués avec Adir près de la frontière de Gaza.

L’hôpital d’Erez pour les Gazaouis est vide, le Hamas les empêche de s’y rendre

1 roquette interceptée à Beer Sheva

Au moins une roquette a été interceptée par le Dôme de fer sur Beer Sheva il y a quelques instants, et trois explosées dans des zones ouvertes dans la région d’Eshkol, à côté de la bande de Gaza. Pas de blessés ou de dommages sont signalés.

L’Egypte n’invite pas les factions palestiniennes aux pourparlers

Selon la radio d’informations libanaise Al Mayadeen, l’Egypte a retiré son invitation envers les factions palestiniennes pour participer aux négociations de cessez-le-feu au Caire.

L’annonce intervient alors qu’il y a une rupture de la trêve humanitaire et une reprise des combats par le Hamas et Israël.

- Avi Issacharoff

Au moins 10 Palestiniens tués à Rafah

Les médias palestiniens rapportent 10 tués et au moins 50 blessés dans les dernières frappes israéliennes sur Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

‘La trêve est finie’ a annoncé Israël à l’envoyé des Nations unies

Un officiel de l’Autorité palestinienne a déclaré au Times of Israël que Jérusalem avait déclaré à l’envoyé des Nations unies Robert Serry que la trêve dans la bande de Gaza était finie.

Selon l’armée israélienne, des combattants du Hamas ont attaqué des soldats israéliens depuis un tunnel près de Rafah. Les officiels palestiniens dans le bande de Gaza déclarent que huit ont été tués de tirs de riposte de l’armée.

L’armée donne le nom du quatrième soldat tué jeudi

L’armée annonce que le sergent Noam Rosenthal, âgé de 20 ans, de Meitar est le quatrième des cinq soldats tués jeudi. Rosenthal était un soignant des forces blindées.

L’armée a donné le nom de trois des cinq soldats tués jeudi dans la bande de Gaza. Les soldats des forces blindées tués sont le Capitaine Omri Tal, âgé de 22 ans, de Yehud, le Sergent Daniel Marash, âgé de 22 ans, de Rishon Lezion et le Sergent Shay Kushnir, âgé de 20 ans, de Kiryat Motzkin.

4 Palestiniens tués dans des affrontements de la bande de Gaza

Quatre Palestiniens ont été tués dans de violents combats avec l’armée israélienne à Rafah, après que les combats aient repris dans la bande de Gaza et que le cessez-le-feu de trois jours commencé à 8 heures ce matin soit caduc.

Violents combats annoncés à Rafah

Des violents affrontements ont lieu dans la ville de Rafah du sud de la bande de Gaza, selon les annonces de Ynet et de Haaretz, alors que la trève humanitaire de 72 heures négociée par les Nations unies semble être non respectée.

L’artillerie israélienne frappe des cibles à Gaza, les roquettes continuent à pleuvoir

L’artillerie israélienne a commencé un bombardement lourd sur des cibles dans la bande de Gaza à la suite d’attaques
de roquettes sur Israël.

Les frappes de l’artillerie sont les premières depuis que la trêve humanitaire a pris effet il y a environ trois heures.

Le point de passage de Kerem Shalon, qui a été sous le feu au cours des heures passées, a été fermé alors que plus de roquettes tombent dans la zone le long de la frontière.

– Elhanan Miller