A l’occasion de la Journée de l’Indépendance d’Israël, l’Institut de l’Exportation israélien a publié une rétrospective des accomplissements du pays en exportation depuis sa fondation il y a 66 ans.

L’institut dévoile que les chiffres des exportations ont été multipliés par plusieurs milliers durant cette période.

Avec un marché intérieur relativement minuscule et des voisins hostiles, Israël a été obligé de développer une économie fortement orientée vers l’export dès le début.

En 1948, Israël exportait au total l’équivalent de 6 millions de dollars de biens et services, alors qu’en 2013, les exportations représentaient 95 milliards de dollars, ce qui dépeint une croissance multipliée par
1 600 fois en 66 ans.

Les chiffres montrent une croissance régulière dans tous les domaines de l’économie d’exportation. Avec les exportations qui grimpent en moyenne de 7,7 % chaque année depuis 1990, alors que les exportations équivalaient à un montant de 17,3 milliards de dollars.

Avant 1990, les exportations israéliennes étaient dominées par les produits agricoles, industriels et électriques, mais depuis, les services, incluant les logiciels, Internet et la technologie de la sécurité, ont occupé une part importante du secteur d’exportation.

En 1990, les produits équivalaient à 12,7 milliards des exportations israéliennes, augmentant en moyenne de 5,5 % annuellement, pour atteindre 61,7 milliards de dollars en 2013.

Sur la même période, l’exportation des services a connu une croissance de 9 % annuellement, passant de 4,6 milliards à 33,1 milliards.

La pharmaceutique, les produits chimiques, les parties électroniques, l’aéronef, les logiciels et les télécommunications ont été les produits les plus performants à l’exportation, surtout depuis 1990, explique l’institut.

Les exportations pharmaceutiques équivalaient à 140 millions en 1990, et pour arriver à 6,8 milliards en 2013 – un chiffre multiplié par 48, avec un taux de croissance annuel moyen de 18 %.

Une portion significative de cette croissance est due aux exportations par Teva, qui est devenue l’une des compagnies pharmaceutiques les plus importantes du monde.

Les composants éléctriques, comme ceux utilisés dans les équipements de pointe, sont aussi l’une des spécialités israéliennes qui a pris du poids durant cette période.

Alors que le marché de l’exportation électronique était solide avant 1990, les secteur a bien réussi durant ces 24 dernières années.

En 1990, Israël a exporté des composants électroniques d’une valeur de 200 millions de dollars, un chiffre qui est passé à 4,75 milliards en 2013 –  valeur multipliée par 23.

Les équipements de télécommunications ont aussi été un secteur solide pour Israël.

En 1990, le pays a exporté l’équivalent en équipement de 450 millions de dollars.

En 2013, ces chiffres avaient atteint 2,3 milliards, une croissance 411 %, selon l’institut.

Il y a aussi un bon nombre d’industries qui n’ont pas connu de croissance aussi brutale durant les dernières 24 années.

Parmi elles, on trouve la nourriture et les boissons, qui ont connu une croissance annuelle moyenne de 1,8 % depuis 1990, une augmentation de 0,1 % sur cette période.

« La croissance rapide des exportations ces dernières décennies est due à l’exportation de services, qui, alors que les exportations de produits se sont ralenties, s’est transformée en moteur pour la croissance de notre économie », analyse l’institut.