JTA — Les colonies juives ont été créditées d’avoir fait beaucoup de bien – de favoriser l’identité juive à apprendre aux jeunes juifs comment dominer les jeux par équipes de la colonie.

Mais est-ce une base solide pour devenir une star ?

Peut-être.

Ci-dessous, nous vous donnons neuf des juifs les plus célèbres, issus d’une longue liste, qui ont passé leurs étés d’enfance dans des colonies juives.

1. Neil Diamond

La colonie juive a été une expérience formatrice pour le légendaire auteur de chanson, qui allait au Surprise Lake Camp à Cold Spring, dans l’état de Ney York.

« Je suis tombé amoureux de la musique folk à Surprise Lake Camp. C’était les chansons de Woody Guthrie et des Weavers. Je les ai apprises en prenant des cours de guitare à 15 ans. J’ai commencé à apprendre le piano à 16 » a-t-il raconté au Wall Street Journal l’année dernière.

D’autres anciens juifs célèbres du même camp sont Eddie Cantor, Larry King, Gene Simmons, Jerry Stiller, Joseph Heller, Neil Simon et Walter Matthau.

Neil Diamond (photo credit: CC-BY-Irisgerh, Wikimedia Commons)

Neil Diamond (Crédit: CC-BY-Irisgerh, Wikimedia Commons)

2. Sheryl Sandberg

La directrice des opérations de Facebook et influente auteur de Lean In a passé ses étés au camp Coleman de l’union pour le judaïsme réformé à Cleveland, en Géorgie. Elle s’est beaucoup amusée là-bas, a-t-elle déclaré dans une vidéo l’année dernière.

« Le camp était vraiment important pour moi dans le compréhension de ce que cela signifiait d’être juif, ce qu’étaient les valeurs juives, pourquoi il était important d’avoir une identité juive » a déclaré Sandberg.

La directrice des Opérations de Facebook, Sheryl Sandberg (Crédit : CC BY-SA 2.0/Scanlan/Wikimedia Commons)

La directrice des Opérations de Facebook, Sheryl Sandberg (Crédit : CC BY-SA 2.0/Scanlan/Wikimedia Commons)

3. Ralph Lauren

Avant de devenir couturier milliardaire, Ralph Lauren (né Lifshitz) a passé du temps au camp Massad dans les montagnes Pocono de Pennsylvanie. Alan Dershowitz, professeur à Harvard et Noam Chomsky, militant politique, étaient aussi au camp Massad.

Ralph Lauren en février 2008 à la fin d'un de ses défilés à New York (Crédit : NICHOLAS ROBERTS / AFP)

Ralph Lauren en février 2008 à la fin d’un de ses défilés à New York (Crédit : NICHOLAS ROBERTS / AFP)

4. Seth Rogen

L’acteur comique et fan de marijuana, dont les parents se sont rencontrés dans un kibboutz israélien, a tellement apprécié le temps qu’il a passé au camp Miriam du mouvement de jeunesse sioniste Habonim Dror, à Vancouver, qu’il apparaît dans une vidéo promotionnelle pour le camp canadien en 2009.

« Chalom. Allez au machané [« camp » en hébreu] Miriam parce que ke l’ai fait, a dit Rogen. Et pour beaucoup d’autres raisons. »

Seth Rogen à la première de "The night before" à Los Angeles, le 18 novembre 2015. (Crédit : Jason Merritt/Getty Images/JTA)

Seth Rogen à la première de « The night before » à Los Angeles, le 18 novembre 2015. (Crédit : Jason Merritt/Getty Images/JTA)

5. Sarah Silverman

Silverman aurait déclaré que le camp d’été était le « second pire camp pour les juifs » – mais comme la comédienne provocatrice l’a écrit ses mémoires, elle a été à des camps juifs. Cependant, elle a mouillé son lit jusqu’à ses 15 ans et parlé des camps où on dormait sur place comme d’une « recette pour un désastre » pour elle.

Sarah Silverman (Crédit : CC BY-Piyush.k, Flickr)

Sarah Silverman (Crédit : CC BY-Piyush.k, Flickr)

6. Matisyahu

L’ancien rappeur reggae hassidique a été au camp Anawana de Kutsher à Monticello, dans l’état de New York, avant qu’il ne ferme au début des années 1990. Depuis, il a donné des représentations dans de multiples camps juifs.

« Le camp juif est un endroit d’acceptation confortable pour tous les enfants pour explorer leur identité juive » a déclaré Matisyahu en 2012.

Matisyahu au Sonos Studio à Los Angeles, le 20 mai 2014. (Crédit : Jerod Harris / Getty Images pour Sonos / via JTA)

Matisyahu au Sonos Studio à Los Angeles, le 20 mai 2014. (Crédit : Jerod Harris / Getty Images pour Sonos / via JTA)

7. Les frères Coen

Les réalisateurs acclamés ont été au camp Herzl dans le nord-ouest du Wisconsin, qui a accueilli plusieurs musiciens, comme Bob Dylan, Debbie Fiedman et celui qui a écrit « Funkytown » (Steven Greenberg). En 2014, Terry Gross de NPR a demandé aux Coen ce qu’était leur expérience de camp et a eu une réponse franche.

« Est-ce que c’est le genre de camp d’été où vous chantez des chansons dont les paroles disent comme le camp est génial, et ensuite il y a des chansons d’équipe sur à quel point l’équipe est géniale ? » a demandé Gross.

« Non, a répondu l’un des Coen. C’était un camp d’été sioniste, et vous chantiez des chansons sionistes en hébreu. »

Les réalisateurs/producteurs/auteurs de films Ethan Coen (à gauche) et Joel Coen arrivent à la première de leurs films "Hail, césar !" au Regency Village Theatre, à Westwood, Californie, le 1er février 2016. (Crédit : Jeffrey Mayer/WireImage via JTA)

Les réalisateurs/producteurs/auteurs de films Ethan Coen (à gauche) et Joel Coen arrivent à la première de leurs films « Hail, césar ! » au Regency Village Theatre, à Westwood, Californie, le 1er février 2016. (Crédit : Jeffrey Mayer/WireImage via JTA)

8. Natalie Portman

L’actrice oscarisée née en Israël a été une fois au camp d’été Usdan pour les arts, qui était formée et à présent partiellement financé par la fédération de l’union du judaïsme réformé de New York.

Natalie Portman lors de la 68e édition du Festival du Film de Cannes, le 17 mai 2015 à Cannes, France (Crédit : JTA / Pascal Le Segretain / Getty Images)

Natalie Portman lors de la 68e édition du Festival du Film de Cannes, le 17 mai 2015 à Cannes, France (Crédit : JTA / Pascal Le Segretain / Getty Images)

9. Ben Bernanke

L’ancien président de la réserve fédérale américaine a déclaré que son été au camp Ramah de Glen Spey, dans l’état de New York – qui s’est déplacé avec le temps et est à présent le camp Ramah de Nouvelle Angleterre – lui a donné une chance de pratiquer son hébreu.

« C’était une bonne expérience pour moi, puisqu’il y avait relativement peu de jeunes juifs dans la ville (Dillon, en Caroline du Sud) où j’ai grandi, et l’été m’a donné une chance d’être immergé dans un environnement juif et hébraïque (bien que mon hébreu moderne n’était pas si bon – j’ai appris l’hébreu biblique de mon grand-père) », a-t-il déclaré en 2010.

L'ancien président de la réserve fédérale américaine Ben Bernanke (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’ancien président de la réserve fédérale américaine Ben Bernanke (Crédit : capture d’écran YouTube)