Des dizaines de personnes ont été blessées et soignées mercredi soir lors des célébrations de Lag Baomer sur le mont Meron, dans le Nord d’Israël.

La radio israélienne a annoncé que la police estimait qu’environ 60 000 personnes avaient paricipé aux célébrations au tombeau près de la ville de Safed en Galilée.

Les paramédicaux du Magen David Adom ont soigné 92 pélerins qui avaient subi des blessures mineures au cours de la célébration nocturne commémorant en Galilée la mort d’un illustre rabbin du deuxième siècle. Douze des blessés ont été hospitalisés au centre médical Ziv près de Safed.

Selon Ynet, les blessés ont souffert d’évanouissement, de déshydratation, d’ecchymoses, d’intoxication et de maladies chroniques.

Lag Baomer, qui survient le 18e jour du mois hébraïque de Iyar et le 33e jour de l’Omer – la période de sept semaines entre les fêtes de Pessah et de Shavouot – marque l’anniversaire de la mort de Rabbi Shimon bar Yohai, un sage et mystique éminent qui a vécu dans l’ancien Israël, au deuxième siècle.

Des milliers de personnes visitent le site de son tombeau à Méron à cette date, et des feux sont allumés dans tout Israël.

Dans certaines communautés juives, il est de coutume de couper pour la première fois les cheveux des garçons de 3 ans à Lag Baomer.

Afin de prévenir les mauvais traitements envers les animaux que pourraient occasionner les feux de camp, des dizaines de vétérinaires bénévoles patrouillent dans le pays.

Les vétérinaires font ce travail pour prévenir les abus contre les animaux, après plusieurs incidents où des chiots et chatons jetés dans les flammes avaient été signalés les années précédentes.