Ce n’est pas tous les jours que le pape rend visite à Israël, mais dimanche et lundi, François se promènera tout autour de Jérusalem lors d’une visite éclair avec une variété d’escales très franchement catholiques autour de la capitale.

Alors que sa sainteté célébrera la messe dans un stade d’Amman samedi, l’escale sur la partie israélienne et du territoire palestinien du voyage verra François faire des homélies à seulement quelques fidèles, et la sécurité pendant le voyage sera plus serrée que l’étau de l’Eglise sur l’Europe médiévale la pré-luthérienne.

Mais cela ne signifie pas que les fans du pape devraient mettre de côté leurs mains en mousse.

Connu pour être exceptionnellement chaleureux et prêt à communiquer avec l’homme du peuple, François paradera autour de Jérusalem dans une voiture à toit ouvert, causant des maux de tête à la police chargée de sa sécurité, mais qui donne amplement l’occasion au pénitent d’apercevoir sa fidèle kippah, ou même de rencontrer par « hasard » le chef d’1,2 milliard de catholiques.

Voici quelques endroits, basé sur son saint programme officiel, où les amateurs du pape devraient être pour mettre le « siège » au Saint-Siège.

Le vol

Bien qu’il arrive de Bethléem, à seulement quelques kilomètres de Jérusalem, pour des raisons diplomatiques, le pape atterrira à l’aéroport Ben Gurion dimanche après-midi avant de se diriger vers l’est vers la capitale.

Alors que la cérémonie est ouverte uniquement aux journalistes et aux officiels accrédités, il est encore temps de réserver un vol aux alentours de l’heure de son arrivée et assurez-vous que vous avez un siège au premier rang du terminal des départs.

Faute de cela, ce pourrait être aussi le moment idéal de vérifier s’ils ont une offre spéciale hosties au Arcaffe de l’aéroport, vous donnant ainsi toutes les raisons d’être là.

La vue des oliviers

Après une longue journée, le pape dormira au Patriarcat latin dans la Vieille Ville, qui a apparemment un quartier papal.

Nous vous recommandons de ne pas essayer d’y aller, mais le lundi matin, il va se balader autour des passages étroits sur le chemin au mont du Temple et le mur Occidental.

Si vous connaissez les alentours, un certain nombre de toits autour de la ville fortifiée offrent des vues spectaculaires sur les deux sites.

Si vous ne le connaissez pas, vous pouvez toujours faire une randonnée jusqu’au mont des Oliviers, qui offre également une vue directe sur la sainte esplanade.

La vue du Mont des Oliviers (Crédit : Shmuel Bar-Am)

La vue du mont des Oliviers (Crédit : Shmuel Bar-Am)

Je vous salue Marie de la montagne

De la Vieille Ville, le pape Francis ira au cimetière militaire du mont Herzl et puis au Mémorial de l’Holocauste Yad Vashem et au musée qui se trouvent à côté.

L’accès aux sites sera limité au cours de la visite, mais vous pouvez essayer un « Je vous salue Marie » sur votre chemin vers le Shvil Hatzukim, ou les sentiers des falaises, qui passent juste par la vallée.

Et même si vous n’arrivez pas à jeter un œil sur Sa Sainteté, vous pouvez vous consoler avec une balade autour du village pittoresque de Ein Kerem et avec un peu d’eau de source de Mary, tous deux situés à proximité.

Faites-vous quelques amis à Rehavia

De Yad Vashem, François ira à des réunions avec les deux grands rabbins d’Israël, où ils seront susceptibles de discuter des tenues et des chapeaux de circonstance, avant d’arriver à la résidence du président pour une poignée de mains et un sourire avec Shimon Peres. Heureusement pour vous,

Le vieux Shimmy vit dans une rue assez normale dans le quartier de Rehavia luxuriante de verdure, bordée d’autres appartements, donc courez et faites vous des amis avec l’un de ses voisins et vous aurez la meilleure place en ville quand François viendra.

Essayez le Sion

Après un déjeuner avec le Premier ministre au Centre Notre-Dame, près de la nouvelle porte de la Vieille Ville, François donnera aux fidèles un dernier soutien avec une messe controversée au Cénacle sur le mont Sion, que beaucoup considèrent comme le site de la dernière Cène.

Si vous n’avez pas réussi avant, cela pourrait être l’occasion idéale pour gagner du temps à proximité en visitant le quartier arménien souvent négligé, qui borde le mont Sion.

Près de la porte de Sion il y a un certain nombre de boutiques de tchotchke [de souvenirs], de sorte que vous pouvez obtenir ce chameau en peluche portant un chapeau de l’armée dont vous avez toujours rêvé, ou vous pouvez vous aventurer plus à l’intérieur de la cathédrale de Saint-Jacques, un impressionnant édifice du 12ème siècle que le pape ne visitera pas, mais vous ? Vous pourriez.

Lundi soir, le curieux Jorge s’en retournera au Vatican.

Et si vous n’avez pas réussi à voir le pape ici, vous pouvez toujours vous envoler pour Rome et faire une demande d’audience.