A Ramallah, Kushner et Abbas disent que “la paix prendra du temps”
Rechercher

A Ramallah, Kushner et Abbas disent que “la paix prendra du temps”

Le conseiller de Trump a rencontré le dirigeant palestinien pour tenter de relancer les négociations de paix

Jared Kushner, conseiller du président américain Donald Trump, dans le Michigan, le 15 mars 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)
Jared Kushner, conseiller du président américain Donald Trump, dans le Michigan, le 15 mars 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)

Jared Kushner, gendre et conseiller en charge du Moyen Orient du président américain Donald Trump, a rencontré mercredi soir le président de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas dans le cadre de sa visite de 24 heures dans la région pour tenter de faire progresser l’objectif de l’administration américaine : la reprise des négociations israélo-palestiniennes.

La Maison Blanche a déclaré dans un communiqué que la rencontre, à laquelle assistait également Jason Greenblatt, l’envoyé pour la paix de Trump, avait été « productive », et qu’Abbas et Kushner avaient « réaffirmé leur engagement à faire avancer l’objectif du président Trump d’une paix sincère et durable » entre Israël et les Palestiniens.

Mais, indiquant les défis posés par un tel objectif, les deux parties « ont souligné que parvenir à la paix prendrait du temps, et l’importance de faire tout ce qui est possible pour créer un environnement propice à la paix », ajoutait le communiqué.

Mercredi, Kushner, chargé par Trump de mener les efforts de paix, a rencontré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans son bureau à Jérusalem pour son premier voyage en solo dans la région, après avoir accompagné Trump le mois dernier.

Le président américain Donald Trump, à gauche, et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, au palais présidentiel de Bethléem, en Cisjordanie, le 23 mai 2017. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
Le président américain Donald Trump, à gauche, et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, au palais présidentiel de Bethléem, en Cisjordanie, le 23 mai 2017. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Nabil Abu Rdineh, conseiller d’Abbas, a déclaré dans un communiqué que Kushner avait parlé de certains des sujets les plus épineux pendant sa rencontre avec Abbas, et a souligné l’engagement de Trump pour faire reprendre les négociations.

« La réunion a permis de discuter en profondeur et clairement des questions du statut permanent, notamment des réfugiés et des prisonniers », a déclaré Abu Rdineh, selon des médias palestiniens.

« Pendant la rencontre, Kushner a dit au président Abbas que le président Trump voulait conclure un accord de paix sérieux. »

Un responsable palestinien avait dit avant la rencontre que la réunion préparatoire avec Greenblatt mardi ne s’était pas bien passée et avait été tendue en raison des paiements aux terroristes palestiniens. Il a affirmé que les Américains « croyaient » les plaintes de Netanyahu sur l’incitation palestinienne à la violence, et que Greenblatt avait insisté pour que ces paiements cessent.

Le responsable, qui s’exprimait sous conditions d’anonymat parce qu’il parlait d’une réunion diplomatique s’étant déroulée à huis clos, a indiqué que les Palestiniens avaient repoussé les pressions de Greenblatt et demandé un gel de la construction dans les implantations. Il a dit qu’une délégation palestinienne se rendrait à Washington le mois prochain pour d’autres discussions.

Malgré l’accueil très chaleureux réservé à Kushner par les Israéliens et Palestiniens, des sources bien placées ont cependant indiqué au Times of Israël qu’il n’y avait pour l’instant pas de projet pour un sommet imminent entre Netanyahu et Abbas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...