Une instructrice de Krav Maga a affiché mardi ce qui semblait être des images de sécurité d’un bar, qui montraient son passage à tabac de trois hommes qui la harcelaient. La séquence a été visionnée plus de 200.000 fois sur sa page Facebook depuis mercredi soir.

Mais l’apparente démonstration spectaculaire de protection féminine est en fait une mise en scène pour encourager les femmes à apprendre à se défendre.

Gili Ganani, une ancienne soldate des forces israéliennes de 19 ans, a téléchargé cette vidéo sur Facebook avec la légende suivante : « J’apparais dans cette séquence issue d’images de sécurité d’un pub. J’attendais des amis, et certains ont décidé de profiter de la situation. »

Dans la vidéo, on peut voir Ganani repousser les avances d’un homme dans un bar. Quand elle revient des toilettes, l’homme saisit sa main, et elle l’ignore. Il l’attrape alors par le cou – à tel point que Ganani dévoile ses compétences Krav Maga et le frappe, ainsi que ses deux amis, qui se sont aussi jetés sur elle.

« Merci à mon entraîneur Guy Dar KMM, qui m’a appris à me sortir de ces situations », écrit-elle. KMM signifie Krav Maga Maleh, ou Krav Maga full contact.

La vidéo est devenue virale, et mercredi matin, Ganani a admis qu’elle était fausse.

« C’est important pour moi de préciser que je suis ceinture noire, que je m’entraîne depuis de nombreuses années dans le Krav Maga et que je suis une instructrice certifiée, mais la séquence est fausse », a-t-elle écrit en faisant l’éloge de ceux qui l’ « avaient remarqué. »

Ganani a affirmé que le but du clip était de sensibiliser « sur l’importance de l’auto-défense pour les femmes et les hommes. »

« Surtout en ce moment, alors que chaque jour nous entendons parler de harcèlement (et pas seulement contre les femmes), », a-t-elle écrit.