A Yom Kippour, un rabbin a lu le Livre de Jonas sous un squelette de baleine
Rechercher

A Yom Kippour, un rabbin a lu le Livre de Jonas sous un squelette de baleine

Le rabbin de la congrégation Shirat HaYam de Nantucket espérait “rendre tangible un livre biblique”

Le squelette d'un cachalot de 14 mètres au Whaling Museum de Nantucket, dans le Massachusetts. (Crédit : Nantucket Historical Association)
Le squelette d'un cachalot de 14 mètres au Whaling Museum de Nantucket, dans le Massachusetts. (Crédit : Nantucket Historical Association)

JTA – L’un des extraits les plus vivants de la liturgie de la journée de Yom Kippour est la lecture du Livre de Jonas, une histoire énigmatique d’un prophète réticent, d’un Dieu indigné et d’un poisson géant.

Mais en raison de l’heure de l’office, peu de personnes sont présentes pour l’entendre. Un rabbin a donc décidé d’épicer la lecture en l’effectuant sous le squelette de 14 mètres d’un cachalot.

La lecture de samedi après-midi a eu lieu au Nantucket Whaling Museum, situé dans le Massachusetts. Centre de l’industrie baleinière dans les années 1800, Nantucket a été immortalisée par le roman d’Herman Melville, Mobydick, point de départ du voyage d’Ismaël.

« Je le [Jonas] lis comme une allégorie, mais l’idée que cela pourrait arriver saisit peut-être plus l’imagination quand vous voyez que [la baleine] est assez grosse pour que cela arrive », a dit le rabbin Gary Bretton-Granatoor, de la congrégation Shirat HaYam (chant de la mer en hébreu) de Nantucket.

« Nous sommes très à l’aise en allant dans la mer, mais nos ancêtres bibliques avaient très peur. Ils voyaient d’immenses poissons et cela faisait travailler l’imagination. J’ai pensé que ce serait l’endroit idéal pour en parler. »

Le rabbin Gary Bretton-Granatoor (Crédit : Facebook)
Le rabbin Gary Bretton-Granatoor (Crédit : Facebook)

Le court livre est lu en entier pendant le service de l’après-midi de Yom Kippour, juste après l’épuisant office de Musaf et avant la prière de clôture de la Nehila. L’histoire est captivante : un homme s’éloigne de Dieu, tombe d’un bateau et se retrouve dans le ventre d’un immense poisson pendant trois jours. Jonas finit par arriver à la ville pécheresse de Nineveh, où il tente de sauver les habitants de la colère de Dieu.

Nantucket est restée liée à son patrimoine marin même après la disparition de l’industrie de la baleine. Beaucoup des grandes maisons de l’île appartenaient à des capitaines et des propriétaires de navires. L’île a accueilli des lectures spectaculaires de Mobydick, et certains des riches vacanciers de Nantucket amarrent leurs yachts au quai. Le musée raconte l’histoire de l’île et son passé baleinier. Le squelette géant, qui provient d’un cachalot échoué sur la plage, est son joyau.

Shirat HaYam voulait également rendre hommage au patrimoine de Nantucket. Après les chants traditionnels en hébreu dans la synagogue, une lecture en anglais a eu lieu sous le cachalot, et Bretton-Granatoor a donné une conférence sur la manière dont les sages juifs ont vu les créatures marines au cours de l’histoire.

Le rabbin espérait que sa lecture permettrait d’instiller un sentiment biblique de crainte chez les fidèles.

« L’idée que je peux prendre un livre biblique et le rendre réel, le rendre tangible, c’est très excitant, a-t-il dit. L’idée que quelque chose que nous lisons est tangible – il y a une baleine au-dessus de nous – permet d’imaginer ce que les auteurs de la Bible auraient pensé s’ils avaient vu quelque chose de cette taille. »

Jonas et la baleine dans le Jami 'al-Tawarikh (environ 1400), Metropolitan Museum of Art (Crédit : Wikipedia)
Jonas et la baleine dans le Jami ‘al-Tawarikh (environ 1400), Metropolitan Museum of Art (Crédit : Wikipedia)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...