Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a appelé vendredi ses compatriotes à empêcher l’accès à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem aux « colons » israéliens et à utiliser « tous les moyens » pour protéger le site.

Ces déclarations surviennent quelques jours après des heurts entre policiers israéliens et des Palestiniens protestant contre la venue de fidèles juifs sur le site, vénéré à la fois par les juifs et les musulmans.

« Il n’est pas suffisant de dire que des colons sont venus, ils doivent être empêchés d’entrer sur le site par tous les moyens », a affirmé M. Abbas lors d’une conférence de presse à Ramallah, en Cisjordanie.

« C’est notre Al-Aqsa et notre lieu saint, ils n’ont pas le droit d’entrer et de le désacraliser », a-t-il ajouté, soulignant que défendre Al-Aqsa signifiait défendre Jérusalem, dont les Palestiniens entendent faire la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

« Jérusalem est le bijou de la couronne et la capitale éternelle de l’Etat de Palestine. Sans elle, il n’y aura pas d’Etat », a-t-il dit, ajoutant: « Il est important que les Palestiniens soient unis afin de protéger Jérusalem ».

Plus tôt vendredi, des centaines de Palestiniens ont défilé à Gaza à l’appel du mouvement islamiste Hamas contre ce qu’ils dénoncent comme des agressions israéliennes contre Al-Aqsa.

Les manifestants ont brûlé le drapeau israélien dans la rue lors de ce rassemblement après la prière du vendredi, auquel se sont joints les sympathisants d’autres organisations comme le Jihad islamique.