Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a envoyé un message urgent aux Etats-Unis dimanche, demandant à l’administration américaine de faire pression pour arrêter « l’escalade israélienne » à Jérusalem Est.

Selon l’agence de nouvelles officielle palestinienne Wafa, Mahmoud Abbas a souligné ce qu’il décrit comme « les incursions des colons extrémistes» dans la mosquée Al-Aqsa sur le mont du Temple.

Abbas a averti que les actions israéliennes autour des lieux saints conduiraient à une « explosion » dangereuse et incontrôlable.

La missive est parvenue alors que la capitale est secouée par des troubles à Jérusalem Est. Des manifestants palestiniens se sont affrontés avec la police à la suite d’une attaque terroriste sur le tramway de Jérusalem, par un résident de Silwan, qui a fait deux morts.

Les tensions avaient déjà éclaté au cours des dernières semaines, après qu’un certain nombre de familles juives aient emménagé dans des appartements à Silwan, un quartier de Jérusalem Est attenant à la Vieille Ville.

Un certain nombre d’affrontements entre la police et les manifestants sur le mont du Temple ont eu lieu au cours des dernières semaines, obligeant les autorités à fermer ou à restreindre l’accès au lieu saint.

Pendant ce temps, l’ambassadeur de Jordanie en Israël, Walid Obeidat, a averti que tout changement du statu quo sur le mont du Temple pourrait mettre en danger le traité de paix avec Israël, a fait savoir la radio israélienne. Obeidat a fait ces remarques lors d’une cérémonie à Tel Aviv qui marquait le 20ème anniversaire de l’accord de paix israélo-jordanien.

Jérusalem a connu plus d’agitation dimanche, de même que des renforts de police dans la ville et les responsables ont promis de sévir contre les troubles.

Les manifestants ont défilé devant la maison de Shaludi à Silwan et jeté des pierres sur les policiers, qui ont répondu avec des méthodes de dispersion de foules. La police a arrêté plusieurs suspects.

L’agitation a repris alors que, parallèlement, une deuxième victime a succombé mercredi à ses blessures, portant le nombre de morts à deux.

Dimanche soir, quatre Palestiniens ont jeté des cocktails Molotov sur un bus israélien qui circulait près de la ville de Halhoul, au nord de Hébron. Aucun blessé n’a été signalé.

Un cocktail Molotov a été jeté sur la police dans le quartier de Beit Hanina à Jérusalem. Personne n’a été blessé dans cet incident.

Plus tôt dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accusé les «extrémistes islamiques» au sujet des émeutes à Jérusalem et a promis de rétablir l’ordre.

Netanyahu a déclaré que la sécurité à Jérusalem serait renforcée avec quelque 1 000 policiers, des forces spéciales et des troupes de la police des frontières, alors que les violentes manifestations ont entraîné des craintes que les funérailles du terroriste tué ne conduisent à une recrudescence des émeutes.

« Nous ne pouvons pas laisser se poursuivre une situation dans laquelle des gens lancent des pierres, des cocktails Molotov et troublent la paix » a déclaré Netanyahu au début de la réunion hebdomadaire du cabinet dimanche.

« Ce n’est pas une coïncidence. Il y a des éléments extrémistes islamiques qui cherchent à enflammer la capitale d’Israël, et nous répondrons avec la force nécessaire, avec détermination et responsabilité, afin qu’ils ne réussissent pas. J’espère ici avoir le plein appui de tous les citoyens israéliens dans le but de protéger la capitale d’Israël. »

L’équipe du Times of Israel et des agences de presse ont contribué à cet article.