Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s’est entretenu samedi avec le chef de la branche politique du Hamas, Khaled Meshaal, lui demandant de prendre immédiatement des mesures pour réprimer toute nouvelle escalade dans la bande de Gaza.

Abbas a affirmé que plus de roquette offrirait seulement à Israël « une excuse » pour entamer une action militaire dans la bande de Gaza a rapporté un média arabe.

Meshaal, pour sa part, a exigé d’Abbas qu’il travaille pour renforcer le pacte d’unité Hamas-Fatah, alors même que d’autres responsables palestiniens ont demandé que l’Autorité palestinienne dissolve le gouvernement soutenu par le Hamas.

Les deux leaders ont également discuté de la possibilité d’augmenter les efforts visant à lever le blocus israélien sur Gaza, ont dit les rapports sans préciser.

Les terroristes de Gaza ont étendu la portée de leurs tirs de roquettes samedi, ciblant Beersheva pour la première fois depuis novembre 2012.

Trois roquettes ont été tirées sur la ville samedi soir, déclenchant les sirènes d’alerte dans la plus grande ville du sud d’Israël. L’une d’elles a été interceptée par le système de défense Dôme de fer et deux sont tombées dans des terrains vagues. Il n’y a pas eu d’annonce de blessés.

L’attaque sur Beersheva, qui compte une population d’environ 200 000 personnes marque une escalade significative dans les attaques de roquettes depuis Gaza.

Peu de temps après l’attaque sur Beersheva, cinq roquettes de plus ont été tirées vers les régions de Hof Ashkelon et Eshkol. Trois d’entre elles ont été interceptées par le Dôme de fer, tandis que deux sont tombées sur des terrains vagues. La ville d’Ofakim a également été ciblée par une salve de missiles plus tôt.

En tout, plus de vingt roquettes et obus de mortier ont été tirés sur Israël à la tombée de la nuit, ne causant aucun dommage significatif sauf un soldat légèrement blessé par un obus de mortier.

En réponse, des avions de l’armée de l’air israélienne ont frappé dix
« sites terroristes » dans le centre et le sud de la bande de Gaza, dans la nuit de samedi à dimanche, selon les dires de l’armée, tôt dimanche.

Selon les médias, les cibles de l’armée de l’air comprennent des caches d’armes à l’est de Rafah, trois cibles à Rafah et au moins une à Khan Younis, et plusieurs sites à travers la bande de Gaza, exploités par le Hamas.

Les tirs de roquettes persistant sont intervenus malgré les efforts de l’Egypte pour négocier une nouvelle trêve entre Israël et le Hamas dans comme autour de Gaza suivant une flambée des violences transfrontalières depuis l’enlèvement et l’assassinat des trois adolescents israéliens le 12 juin.

Jeudi, Israël a lancé un ultimatum de 48 heures au Hamas à Gaza pour cesser les tirs incessants sous peine d’une attaque massive israélienne.