Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré lundi que les restes de l’ancien chef de l’OLP Yasser Arafat seraient bientôt transférés de Ramallah à Jérusalem, a rapporté l’agence palestinienne Maan.

Le chef de l’AP n’a pas précisé l’endroit exact de la ré-inhumation d’Arafat, ni quand elle aurait lieu.

L’annonce, qui intervient un jour avant le dixième anniversaire de l’ancien leader de l’OLP, a été faite en l’honneur de l’inauguration du musée Arafat à Ramallah. L’ex-chef du Fatah est actuellement enterré dans la Muqataa, le siège de l’AP à Ramallah.

Dans son discours lundi, Abbas a déclaré qu’Arafat devrait « rester immortel dans le cœur de notre peuple » selon le rapport.

La semaine dernière, lors d’une interview pour la télévision palestinienne, et à l’approche de cet anniversaire, le président de l’AP a rappelé Arafat comme un « amoureux de la paix » et « une source d’optimisme ».

« Je me souviens d’une fois après 1967, et ce qui a été considéré comme l’effondrement de l’ensemble de la nation arabe, je suis allé en Syrie et je l’ai trouvé [Arafat] dans une voiture, habillé en tenue militaire et quand je lui ai dit, Abou Ammar, la guerre est finie et nous avons perdu, il a dit : « non, ils ont été défaits, pas nous », puis il s’est décidé à venir en Palestine ce qu’il a fait, » a déclaré M. Abbas.

Une grande cérémonie de commémoration pour Arafat dans la bande de Gaza a été annulée par le Hamas dimanche après qu’une dizaine de maisons des dirigeants du Fatah aient été bombardées vendredi. Il n’y a pas eu de victimes dans les attaques.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur de Gaza, qui est toujours dominé par le Hamas, a déclaré qu’il avait informé le Fatah qu’il ne pouvait pas assurer la sécurité du rassemblement.

Le rassemblement constituerait la première occasion que le Fatah marque cet anniversaire dans la bande de Gaza depuis 2007 – l’année où le Hamas a pris le contrôle de la zone. À un rassemblement précédent, quelques mois après la prise de contrôle du Hamas, 10 personnes avaient été tuées lors d’affrontements.