Mahmoud Abbas a souligné mercredi que les négociations avec Israël et la réconciliation palestinienne n’étaient pas incompatibles, affirmant l’engagement des Palestiniens en faveur de la paix sur la base du droit international.

« Il n’existe aucune incompatibilité entre la réconciliation et les négociations, surtout que nous sommes engagés pour une paix juste sur la base d’une solution à deux Etats conformément aux résolutions du droit international », a dit M. Abbas dans un communiqué officiel distribué par son cabinet.

« Pour l’intérêt du peuple palestinien, il est nécessaire de préserver l’unité de la terre et du peuple » palestiniens, a dit Abbas.

Cela « contribuera à renforcer l’établissement d’un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem-Est pour capitale », a-t-il ajouté. « Cette démarche, soutenue sur le plan arabe et international, renforcera la capacité des négociateurs palestiniens à réaliser la solution à deux Etats ».

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, ont convenu mercredi de former un gouvernement de consensus d’ici cinq semaines, afin de mettre fin à leur division politique.

Israël a réagi en accusant Abbas d’avoir choisi « le Hamas et non la paix » et a annulé une session de négociations avec les Palestiniens prévue mercredi soir.