Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a suivi avec un grand intérêt le discours prononcé par le Secrétaire-Général et répété son engagement envers une paix équitable et durable en tant qu’option stratégique. Le président Abbas a dit :

“A la minute où le gouvernement israélien conviendra de mettre un terme à toutes les activités d’implantation, dont celles entreprises à Jérusalem-Est et à ses alentours, et acceptera d’appliquer les accords signés sur la base de la réciprocité mutuelle, les dirigeants palestiniens se disent prêts à la reprise de négociations portant sur le statut permanent sur la base de la loi internationale et des résolutions de légalité internationales pertinentes, parmi lesquelles la Résolution 2334 du Conseil de Sécurité des Nations unies, selon un calendrier spécifié.

Le Président Abbas est pleinement convaincu qu’une paix équitable, globale et durable peut être trouvée face à toutes les questions déterminantes sur la base de l’Initiative de Paix Arabe avec ses termes de référence spécifiés qui peut garantir la fin totale de l’occupation israélienne et mener à l’établissement d’un Etat de Palestine indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale, sur les frontières de 1967, vivant dans la paix et dans la sécurité, côte à côte, avec l’Etat d’Israël, et prévoira la résolution de tous les problèmes essentiels, parmi lesquels ceux des réfugiés et des prisonniers, sur la base des résolutions de légalité internationale pertinentes.

Le Président Abbas continuera à coopérer étroitement avec la France, qui prévoit de rassembler le mois prochain une conférence internationale sur la paix afin de garantir le lancement d’un processus de paix crédible sur la base de la loi internationale, de la légalité internationale et dans le cadre d’un calendrier spécifié et d’un nouveau mécanisme de suivi international. »