Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a menacé de mettre fin à son partenariat avec le Hamas, accusant ce mouvement d’empêcher le gouvernement d’union d’exercer son autorité sur la bande de Gaza, a rapporté dimanche l’agence officielle Wafa.

« Nous n’accepterons pas de partenariat avec le Hamas si la situation reste ainsi à Gaza où un gouvernement parallèle de 27 membres gouverne le territoire », a déclaré Abbas samedi soir à son arrivée au Caire, selon un communiqué diffusé par Wafa.

« Nous n’accepterons pas que la situation reste telle quelle », a insisté le président de l’AP qui doit s’adresser dimanche à la réunion ministérielle de la Ligue arabe au Caire, près de deux semaines après la fin de la guerre entre le Hamas et Israël.

En avril et après des années de divisions, l’OLP d’Abbas qui a son QG à Ramallah en Cisjordanie, et le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, ont signé un accord de réconciliation qui a donné naissance en juin à un gouvernement d’union nationale formé de personnalités indépendantes.

Malgré la mise en place de ce gouvernement basé à Ramallah, le Hamas continue de diriger de facto la bande de Gaza, l’application des termes de l’accord de réconciliation ayant été suspendue après l’offensive israélienne contre l’enclave palestinienne.