Les Palestiniens n’accepteront de prolonger les négociations que si Israël gèle les constructions dans les implantations et libère de nouveaux prisonniers palestiniens, aurait affirmé lundi le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Abbas a confié à la présidente du parti Meretz, la députée Zahava Gal-On, lors d’une rencontre à Ramallah, que si les négociations échouaient il « mettrait la clef sous la porte et se tournerait vers les institutions internationales », ont rapporté les médias israéliens.

L’information a été relayée quelques heures après la publication par le bureau central des statistiques israélien de nouvelles données indiquant que les constructions en Cisjordanie avaient quasiment doublé en 2013.

Le délai fixé pour les pourparlers de paix israélo-palestiniens arrive à son terme le 29 avril.

Le mois dernier, le bureau d’Abbas a émis une liste de « lignes rouges » détaillant les positions non négociables de l’Autorité palestinienne.

Ces conditions incluent un retrait israélien « de tous les territoires palestiniens occupés en 1967 » dans un délai de trois ou quatre ans, la reconnaissance de Jérusalem Est comme capitale palestinienne, la libération de tous les Palestiniens détenus dans les prisons d’Israël, ainsi qu’une solution « juste et négociée » à la question des réfugiés.

Entre novembre 2009 et septembre 2010, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait cédé à la pression internationale et annoncé un gel des constructions pour faire redémarrer les pourparlers.

Toutefois, les Palestiniens avaient refusé de reprendre les négociations avec Israël à la fin du moratoire.

Lors de sa rencontre avec Gal-On lundi, Abbas a également réaffirmé les positions exprimées le mois dernier devant des étudiants et des activistes israéliens, selon lesquelles il ne compte pas inonder Israël de réfugiés palestiniens ni lutter pour diviser en deux Jérusalem.

Abbas doit rencontrer le président américain Barack Obama à Washington le 17 mars, alors que la publication d’un accord-cadre américain est attendue avant la fin du mois.